Représentant du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe qui a également apporté une assistance humanitaire tient plusieurs réunions avec les forces vives locales. Un incendie s’est déclaré mardi soir vers 21h, quand la capitale du Sud-Kivu vibrait avec le reste du pays au rythme de la victoire des « Léopards » 4-0 face au Zimbabwe en Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football. Selon des sources locales, le feu est parti d’une maison ou une « maman » (femme d’un certain âge) préparait des beignets et ou un revendeur de carburant gardait au moins dix bidons d’essence.

Le bilan fait état d’une fillette de sept ans calcinée trois blessés et environ 300 maisons brulées. Le Président Félix Tshisekedi avait présenté ses condoléances à la famille endeuillée de la petite fille du nom de Furaha Mugisho Nakalonge, avant d’instruire tous les acteurs concernés et principalement les autorités locales à prendre des mesures préventives nécessaires pour éviter la récurrence de ces désastres.

Le chef-lieu de la province du Sud-Kivu, Bukavu, rappelle-t-on, est le fief de vital Kamerhe. Le 26 décembre dernier, six personnes avaient été tuées dans un incendie dans cette même ville où un autre sinistre avait détruit des dizaines de maisons en août dernier (200 d’après certaines sources).

ACP