fbpx
congosynthese.com

Violences à Goma : Un manifestant muni d’arme blanche rate le gouverneur

Un manifestant muni d’arme blanche a fait incursion dans les installations de la salle KAMI HSS où le gouverneur de la province du Nord-Kivu tient une consultation avec les leaders des communautés suite à la situation qui prévaut à Goma et Nyiragongo depuis la semaine dernière.

Cet homme manifestant a réussi à franchir les barrières sécuritaires mixtes Polices – FARDC jusqu’à passer la porte de la clôture. C’est après cette entrée jusqu’à la porte de la salle que d’autres gardes du gouverneur ont réussi à mettre la main sur lui.

La machette du manifestant a été vite récupérée par les éléments de la police et des FARDC qui se sont vite mobilisés sous l’assistance d’une dizaine des journalistes présents.

La situation reste tendue dans la partie Nord de la ville de Goma. Les jeunes de la communauté Nande et Kumu se battent depuis la nuit du dimanche jusqu’à ce lundi. Des morts et des maisons incendiées sont signalés. Les activités sont paralysées, boutiques, magasins et station-service sont fermés ,la circulation est coupée.

D’après la presse du gouverneur , le chef de l’exécutif du Nord-Kivu
CARLY NZANZU KASIVITA a décidé de déplacer temporairement son bureau à Buhene ce lundi 12 avril dans le territoire de Nyiragongo, pour discuter avec la population, où un conflit veut naître entre deux communautés sur place, cela suite à l’assassinat par arme blanche de deux jeunes motards hier dans la soirée.

L’autorité provinciale échange avec toute les couches sociales de Nyiragongo, dont les représentants des communautés de cette partie de la province du Nord-Kivu.

Carly Nzanzu Kasivita a, au cours d’une interview à la presse ce lundi 12 avril à annoncé la suspension des toutes les manifestations pacifiques sur l’ensemble de la province du Nord-Kivu.

Cette décision tombe à l’issue d’une réunion organisée ce même lundi avec certains leaders des communautés suite à la situation que prévaut dans la province du Nord-Kivu, y compris Goma,Beni et Butembo, liée aux manifestations pacifiques qui se transforment souvent à des violences.

Le chef de l’exécutif du Nord-Kivu motive sa décision en disant que certains jeunes manifestants sont souvent minu d’armes à feu et blanches, situation qui occasionne des morts et des blessés.

Le numéro un du Nord-Kivu dit que cette suspension des manifestations pacifiques sera levée jusqu’à nouvel ordre pour éviter tout débordement et limiter des dégâts humains et matériels.

Justin Kabumba

Autres titres

Mise en place d’une Task force pour le démarrage du Programme présidentiel de lutte contre la pauvreté

deo

RDC : La délégation syndicale de la SCTP soumet ses doléances au Premier ministre

Patrice Kayembe

Coopération : Le gouvernement égyptien apporte son soutient à l’action de Sama Lukonde

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus