fbpx
congosynthese

UNION- SACRÉE/ « La diaspora congolaise d’Asie attend que le développement »
Stephen Bwansa

La situation politique de l’heure interesse au plus haut point les congolais qui sont au pays que ceux de la diaspora.

La formation d’un nouveau gouvernement d’union sacrée, l’élection du bureau définitive à l’assemblée nationale, sont là autant des sujets qui défraient la chronique.

Mais ce qui compte le plus pour les congolais c’est le « développement » a dit Stephen Bwansa le représentant du PPRD en Chine dans une interview accordée à Congo Synthèse.

En voici la quintessence de cet entretien.

Congo Synthèse :

Bonjour Monsieur Stephen Bwansa. Vous avez pratiquement passé plus de six mois en silence. Qu’est-ce que cela signifie?

Stephen Bwansa:

Le silence pour nous a été souvent un langage de méditation et non d’observation. méthodologie de travail en profondeur, travail plus important qui ne connaît ni le repli et encore moins l’abandon. je fais beaucoup plus de bruit en secret qu’en publique. 

C.S:
Que pense la diaspora congolaise d’Asie sur l’union sacrée convoquée par le Président de la République?

Stephen Bwansa:

La diaspora congolaise vivant en Asie et particulièrement en République Populaire de Chine, n’attend pas autre chose de nous, si ce n’est que le développement, la sécurité, de saines infrastructures sanitaires, un combat politique centré sur des idéologies profondes ainsi que des convictions fortes et axées sur la concrétisation des politiques de développement, nouvelles technologies, industrie, commerce, l’unité et surtout la paix. 

La démarche du Chef de l’Etat de pouvoir convoquer la consultation, lui est constitutionnellement reconnue comme telle. Elle nous oblige et soumet à la réserve et la retenues. 
              
C.S: Que pourrions-nous attendre du rôle élargi de la RDC au niveau Régional et International?

S.B: Notre rôle Régional et International est primordialement consécutif aux réponses et solutions politiques et stratégiques que vont apporter notre gouvernement au niveau national.

Deuxièmement, nous devons déployer nos efforts intellectuels et notre expérience à la gestion de l’Etat de manière à faire dans la mesure du possible un corps à multiples têtes pensantes, en évitant bien-sûr les pressions politiques internationales, culturelles et surtout planifier une bonne concurrence de marché au niveau national et mondial, en produisant localement tout en gardant nos portes ouvertes à la stratégies des intérêts, nous basant sur les liens d’amitié manifestes dans le cadre de la coopération et diplomatie.

Stephen Bwansa invite les politiques congolais à bien travailler afin d’apporter le savoir-faire congolais au niveau international, enfin de booster la croissance économique et contribuer efficacement à la stabilité financière de la RDC.

Selon lui les richesses naturelles de la RDC ne sont pas un gage de stabilité mais plutôt un atout dynamique pour l’imposer, d’autant plus que les autres nations dites mécaniquement développées sont à pied d’œuvre dans l’exécution de nouveaux plans et stratégies de développements dits « verts ».             

E.M

Autres titres

Ass.Nat : Voici les deux griefs en charge du Bureau d’âge

deo

Urgent : La 8ème édition du festival amani reportée (officiel)

deo

RDC: « Rébellion en gestation au Nord-Kivu » réaction de l’armée

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus