fbpx
congosynthese.com

Une personne sur trois frappée par une insécurité alimentaire chronique en RDC

En République démocratique du Congo, 27 millions de Congolais sont exposés aux effets immédiats d’une insécurité alimentaire alarmante, soit une personne sur trois en souffre. Ce cri d’alarme est lancé par la FAO et le PAM au profit des personnes souffrant d’une insécurité alimentaire chronique en RDC

Les Congolais les plus pauvres vivant dans les zones urbaines ainsi que ceux des zones enclavées sont concernés par l’alerte sonnée par FAO, Fonds des Nations-Unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Le représentant résidant de cette organisation onusienne en République démocratique du Congo, Aristide Ogone Obame, en a appelé à l’urgente intervention du président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso Nkodia, dans le cadre de la mise sur pied du projet Alliance parlementaire pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Ce, en raison d’une insécurité alimentaire chronique qui met à rude épreuve et à haut risque les Congolais les plus démunis et de plus en plus paupérisés à outrance. Cette insécurité alimentaire toujours en constante progression et dont l’emprise est particulièrement importante dans tous les ménages à faible revenu ne peut être éradiquée que par des actions rapides plus que nécessaires des gouvernants en exercice.

Dans ce contexte marqué par une situation on ne peut plus dramatique, le président de la chambre basse du Parlement congolais a accordé une audience, au Palais du peuple à M. Ogone. Il ressort de cet entretien que parmi les populations les plus concernées, l’on compte surtout les déplacés, les réfugiés, les rapatriés, les familles d’accueil, et les personnes touchées par les catastrophes naturelles.

Autres titres

Le vpm de l’Intérieur, Daniel Aselo retire des artères les unités de Police dénommées « Ujana »

deo

Affaire détournement des fonds de Zaïrianisation: Matata Ponyo blanchi par la justice

deo

Les groupes parlementaires proches de Katumbi promettent de bloquer la loi sur la nationalité

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus