congosynthese

UNE DÉLÉGATION DU CONSEIL DE SÉCURITÉ AUJOURD’HUI À KINSHASA


Kinshasa et l’ONU vont évaluer ensemble le mandat de la Monusco. C’est en perspective de ces échanges qu’une délégation du Conseil de sécurité comprenant 15 membres est annoncée pour ce vendredi 5 octobre en République démocratique du Congo. Une occasion pour les deux parties de faire une appréciation de la mise en œuvre du mandat de la mission onusienne.

Selon le porte-parole de la Monusco qui intervenait le 3 octobre dans le cadre du point de presse hebdomadaire de la Monusco, “il est fréquent que le Conseil de sécurité se rende dans des pays dans lesquels il y a des opérations de maintien de la paix dans la mesure où c’est le même Conseil de sécurité qui adopte les résolutions qui guident le travail des opérations de maintien de la paix “. Elle a rappelé que “la MONUSCO a sa feuille de route qui est inscrite dans la résolution 2409 qui a été adoptée à la fin du mois de mars par le Conseil de sécurité. Donc il est normal que le Conseil de sécurité se rende sur le terrain afin d’évaluer la façon avec laquelle le mandat qui a été donné à la mission est mis en œuvre. Donc en ce qui concerne la RDC, le premier volet, celui du processus politique et électoral et celui de la protection des civils et de la neutralisation des groupes armes.

LE PROCESSUS ELECTORAL AUSSI
Au cours de son séjour en RDC, explique Florence Marchal, la délégation onusienne va rencontrer les parties prenantes au processus électoral. “Le conseil de sécurité va rencontrer les autorités congolaises, toutes les parties prenantes au processus électoral, la société civile. Ces membres viennent à la fois pour recueillir les informations, pour se rendre compte de la situation. Ils vont aussi délivrer les messages, mais ce n’est pas à moi de vous donner les messages qu’ils vont délivrer. Mais c’est sûr que la question électorale figurera parmi les points importants qu’ils vont aborder lors de cette visite”, a indiqué Florence Marchal.
A l’issue de son séjour en RDC, cette délégation du Conseil de sécurité, conduite par l’Ambassadeur de France à l’ONU va rédiger une série de résolutions en rapport avec l’évolution de la situation en RDC à l’approche des élections du 23 décembre 2018, précise le porte-parole de la Monusco.
L’arrivée à Kinshasa intervient moins de deux semaines après l’intervention du chef de l’Etat Joseph Kabila à la 73ème Assemblée générale de l’ONU à New York . Discours pendant lequel le Président de la République avait dénoncé l’ingérence et redemander le départ de la Monusco. ” Nous ne saurons pas faire de l’ONU une organisation pour tous si l’ingérence caractérisée de certains gouvernements dans les affaires relevant sans aucun doute de la politique intérieure des Etats en violation des règles qui la régissent est dangereusement tolérée sinon banalisée “, avait en outre indiqué le Chef de l’Etat. C’est ce qui explique la position du Gouvernement congolais ” de dénoncer et de s’opposer à toute ingérence dans le processus électoral en cours dans notre pays “, avait-il dit.
On note que cette délégation de quinze membres du Conseil de sécurité de l’ONU débarque à Kinshasa dans un contexte surchauffé sur fond des contestations qui peuvent remettre en cause la tenue effective des élections au 23 décembre 2018, date prévue au calendrier électoral en cours d’exécution. Il s’agit des préalables posés par l’Opposition qui rencontrent aussi les observations des experts électoraux de la Société civile.
Ces points de discorde concernent la machine à voter que l’Opposition et une partie de la Société civile rejettent. Il y a aussi la question du nettoyage du fichier électoral jugé de corrompu à cause des 10 millions d’électeurs sans empreintes digitales dénoncée par l’audit du fichier électoral par l’OIF. Rachidi MABANDU et KANDOLO M.

Loading...

Autres titres

En rapport aux propos tenus par JM Kabund : Le FCC condamne avec la dernière énergie les propos outranciers, provocateurs, irresponsables, diffamatoires et injurieux à l’égard de son Autorité Morale et de l’ensemble de ses membres.

Deo

“RENONCEZ À LA VÉRITÉ DES URNES”

Deo

LE PROJET DE CONSTRUCTION DU PORT DE BANANA VALIDÉ

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus