fbpx
congosynthese

Tshisekedi et Kabila traités d’escrocs et tyrans par le journaliste C. Malard : La RDC exige des excuses de la télé Israélienne « i24NEWS »

Le gouvernement congolais a, à travers le ministère des affaires étrangères, haussé le ton pour fustiger « les propos méprisants, injurieux, irrespectueux et irresponsables » tenus par le journaliste indépendant français, Christian Malard, qui a qualifié le chef de l’État « d’escroc et de tyran », lors d’une intervention en direct sur la chaîne israélienne « i24NEWS », le jeudi 23 avril dernier.

Dans une correspondance datée du 26 avril 2020 et adressée à son homologue israélien, Marie Ntumba Nzeza exige des excuses à la chaîne de télévision « i24NEWS » et à son correspondant Christian Malard, basé à Paris, pour éviter de mettre en mal les relations d’amitié et de coopération entre la RDC et l’État d’Israël.

Elle regrette que ces allégations « intentionnellement mensongères et désobligeantes » aient été diffusées par le canal de ce média surtout en ce moment où les deux pays travaillent pour le renforcement de leurs relations bilatérales par des faits concrets notamment l’invitation lancée par le premier ministre Israëlien Benjamin Netanyahu au président Tshisekedi pour effectuer une visite en Israël.

Lors de son intervention jeudi dernier à la chaîne de télévision « i24NEWS », Christian Malard a avait déclaré que la crise sanitaire de la pandémie du Covid-19 peut servir de prétexte aux dictateurs africains ou dans d’autres contrées du monde pour prendre des mesures répressives et asseoir leur dictature.

Pour soutenir son propos, il cite le président de la République Félix Tshisekedi qu’il a traité « d’escroc et de tyran ».

« On a par exemple en République démocratique du Congo, plutôt dite démocratique, on a au pouvoir aujourd’hui un escroc, un tyran qui s’appelle Tshisekedi qui a pris la succession d’un autre escroc, d’un autre tyran qui s’appelle Joseph Kabila et le peuple souffre au plus haut niveau aujourd’hui… », avait-il affirmé.

Merveil Molo 

Autres titres

RDC: « On ne peux pas parler de l’union sacrée sans parler de Moïse Katumbi « (Député Promesse Matofali)

deo

HRW: La situation des droits humains en RDC s’est dégradée en 2020 sous F. Tshisekedi

deo

RDC: L’auditeur général des FARDC, le lieutenant général Tim Munkuto n’est plus

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus