fbpx
congosynthese

Travaux de 100 jours: Le ministre des Finances contredit de nouveau Vital Kamerhe

Le bras de fer se poursuit entre Vital Kamerhe, directeur de cabinet du président Félix Tshisekedi, et José Sele Yalaghuli, le ministre des Finances. Alors que ce dernier avait initialement contredit Kamerhe sur un dossier de crédit bancaire, le voilà de nouveau revenir sur une affaire du Chef du cabinet du président.

En effet, lors d’une intervention ce lundi sur TOP Congo, José Sele Yalaghuli dément les affirmations de Vital Kamerhe disant que plus de 70% des travaux du programme de 100 jours ont été réalisés. “Il ne font pas confondre. Quand on dit réalisation à 70%, il ne faut pas prendre le cas d’un projet isolé, parmi une dizaine, pour que c’est ce pourcentage qui s’applique à tout le reste“, a fait remarquer le Ministre.

Il faut prendre la moyenne de tous les projets financés aujourd’hui, la moyenne en terme d’exécution physique c’est en deçà de 50%. Je crois qu’il [Vital Kamerhe] doit faire allusion à ce qui est vers pompage [le saute-de-mouton]“, a-t-il insisté.

Intervenant à la même radio le week-end dernier, Vital Kamerhe a affirmé que ce projet du président Tshisekedi avait « un taux de réalisation financière de 64% et de réalisation physique de 70%. “C’est pour la première fois qu’on voit ça dans notre pays », avait-il dit.

Cependant, le ministre des Finances, issu du camp de Jospeh Kabila, est sur le viseur du président congolais lui-même. Le 29 novembre en Conseil des ministres, Félix Tshisekedi a recadré José Sele Yalaghuli. Détenteur du portefeuille des Finances, ce membre du PPRD est accusé de bloquer les autorisations de paiement nécessaires au bouclage du « programme d’urgence des cent jours ».

Autres titres

Nord-kivu :Une nouvelle attaque rebelle fait 5 morts à Beni-Kinyambahore

hpadmin

Lamuka-Remise reprise : Fayulu aurait refusé de prendre au téléphone Muzito à deux reprises

hpadmin

Report du voyage de F.Tshisekedi à Goma: l’Unc/Nord-Kivu estime que le chef de l’État à ecouter son cris en annulant son voyage de Goma sans Kamerhe et présente ses félicitations au chef de l’État

deo