congosynthese

” TOUTES LES COMMUNAUTÉS VIVENT DÉSORMAIS EN HARMONIE “, ANNONCE GILBERT KANKONDE

Mission accomplie. C’est toute fière que la Commission gouvernementale, dépêchée dans la province du Haut-Katanga, a bouclé son périple. Conduite le samedi 4 avril par le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur et Sécurité, Gilbert Kankonde, la délégation officielle a réussi à faire la lumière sur les violences causées par les miliciens des Bakata Katanga de Gédéon Kyungu le 28 mars dernier.

Au sortir de l’audience que le Premier ministre Ilunga Ilunkamba lui a accordée le mardi 21 avril, à la Primature, la Commission n’a pas caché sa satisfaction. ” Toutes les communautés qui vivent dans les grandes villes de ce côté-là [dans le Haut-Katanga] vivent en harmonie” , a affirmé le VPM Gilbert KankondeCette délégation toute heureuse que celle reçue en audience par le Chef du Gouvernement central a fait le rapport de la mission au Premier ministre. ” Nous sommes heureux d’annoncer que toutes les communautés dans les grandes villes de ce côté-là vivent en harmonie. Nous affirmons qu’il n’y a aucun relent, aucune velléité d’affrontements de ce côté-là, sauf dans la tête de certaines personnalités qui viennent de milieux politiques ou de la Société civile. En mal de repositionnement, ils tentent de manipuler la base dans un sens ou dans un autre “, a déclaré le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde Malamba.

Sur le plan pratique, précise-t-il, nous avions rappelé en consultation ici à Kinshasa le commandant de la 22ème Région militaire et son adjoint chargé des opérations et des renseignements. Nous avons décidé de nettoyer notre propre maison. Nous évacuons tous les militaires et tous les policiers qui sont en situation administrative irrégulière, en même temps que tous les policiers qui n’ont pas été formés comme policier et tous les membres de ce corps qui sont en errance dans certaines provinces. C’est-à-dire sans affectation effective dans une autre province”.

“Toutes ces mesures sont déjà d’application. Nous espérons que ce phénomène de criminalité ou ces velléités de Bakata Katanga, ce sera du passé dans les prochaines semaines”, a lâché le patron de l’Intérieur, visiblement satisfait de la mission.Le 28 mars dernier, les hommes de Gédéon Kyungu se sont fait illustrer par des manifestations violentes dans plusieurs villes du Haut-Katanga. Plusieurs morts et blessés ont été enregistrés lors de cette descente.Pour plus de lumière, le Chef de l’Etat, commandant suprême des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et de la Police nationale congolaise (PNC) a jugé utile d’y dépêcher une mission gouvernementale.Pendant deux semaines, la commission a auditionné, écouté toutes les parties impliquées de près ou de loin dans cette brouille. Elle a recherché les causes de l’insécurité, en vue d’établir les responsabilités des uns et des autres.Cette commission était composée du vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur, Sécurité et Affaires coutumières, Gilbert Kankonde Malamba et du ministre de la Défense nationale et Anciens combattants, Ngoie Mukena, du Commissaire général de la Police nationale congolaise, Amuli Bahigwa Dieudonné, du chef d’état-major des FARDC, le général Célestin Mbala Musense, ainsi que du directeur général de l’ANR.

Kléber KUNGU

Advertisements

Autres titres

Assemblée nationale: Une motion de défiance contre le ministre de la défense. Déjà plus de 30 signatures

Deo

ANDRÉ MBATA JETTE LE PAVÉ DANS LA MARRE

Deo

Le magistrat Godeyfroid Kabamba inspecteur à l’inspectorat général des services judiciaires est décédé cette nuit .

Deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus