congosynthese

Tibor Nagy:Le président Tshisekedi évolue dans un cadre constitutionnel très restreint qui lui laisse une marge de manœuvre limitée.


Le 18e forum de l’AGOA (African Growth and Opportunities Act), la loi sur la croissance et les opportunités en Afrique, s’est achevé ce mardi 7 août 2019 en Côte d’Ivoire. Cette initiative lancée en 2000 par les États-Unis permet aux produits des pays africains répondant à certains critères d’accéder au marché américain sans barrières douanières et tarifaires. Cette année, l’événement annuel se tenait à Abidjan et a réuni de hauts responsables africains et américains dont le secrétaire d’État américain adjoint aux Affaires africaines, Tibor Nagy. En marge du forum, il revient avec notre correspondant à Abdijan sur les dossiers principaux politiques du continent.

 

rfi: En RDC, il n’y a toujours pas de gouvernement huit mois après l’élection de Félix Tshisekedi. Mais on sait déjà que le camp de l’ancien président Kabila détiendra 42 ministères sur 65.  Les États-Unis, qui ont souvent eu des rapports compliqués avec Joseph Kabila, s’inquiètent-ils du poids politique qu’il conserve aujourd’hui ?

Tibor Nagy:Absolument pas ! Nous savons que le président Tshisekedi évolue dans un cadre constitutionnel très restreint qui lui laisse une marge de manœuvre limitée. Car même s’il est président, le choix des membres du gouvernement revient au parti majoritaire, c’est-à-dire celui de son prédécesseur Joseph Kabila. Donc il doit y avoir des négociations. Le président peut bloquer des nominations pour l’équipe gouvernementale mais il ne peut pas la nommer lui-même. Nous sommes persuadés qu’il fait ce qu’il peut. Le monde doit maintenant se focaliser sur la crise Ebola. Ce serait une chance incroyable que la République démocratique du Congo devienne réellement une république démocratique exportant la stabilité plutôt que l’instabilité. Cette instabilité a été la cause durant des décennies d’un grand nombre de morts en Afrique, plus que pendant la Première guerre mondiale. Nous soutenons positivement l’action du président Félix Tshisekedi car nous souhaitons que la RDC et son peuple puissent enfin profiter des richesses de l’un des pays les plus riches au monde.

Loading...

Autres titres

Le chef de l’ONU bientôt en RDCongo pour encourager à lutter contre Ebola

Deo

Nord-Kivu : le gouvernement provincial marche pour soutenir le mécanisme de riposte d’Ebola

Kabumba Katumwa

Après des mois de tensions, le Rwanda et l’Ouganda signent un accord

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus