congosynthese

Thambwe Mwamba :Je resterai attaché à un Sénat ouvert, respectueux des droits et des libertés

La session de septembre, qui est essentiellement budgétaire, a été ouverte au Sénat ce lundi 16 septembre au Palais du peuple.
Pour cet exercice, à peine 13 sénateurs ont été réélus dont deux femmes. Au total, 94 sénateurs entrent à la chambre haute du parlement pour la première fois dont 21 femmes. Pour cette législature, 23 sénatrices seront dans l’hémicycle.
« J’attire votre attention sur le fait que l’adoption et même l’exécution du budget de l’État ne doivent plus être une simple formalité, un rituel annuel sans contenu et sans conséquences sur la vie des populations, mais plutôt une expression de leurs attentes », a dit Thambwe Mwamba dans son discours d’ouverture.
Il a déclaré que les sénateurs mettront « toute la rigueur qui sied pour examiner et adopter ce budget en vue de conférer au Gouvernement un budget à la hauteur de ses ambitions, en tenant compte des possibilités définies dans le plan d’actions du Gouvernement, budget dont la bonne exécution permettra de satisfaire les fortes attentes exprimées par notre peuple à l’occasion de l’alternance démocratique à la direction du pays ».
Thambwe Mwamba a dit qu’il restera attaché à un Sénat ouvert, respectueux des droits et des libertés de chaque groupe.
Dans son discours, il a insisté que la lutte du Gouvernement pour l’amélioration des conditions de vie des populatios « devra se placer dans la perspective de création des richesses plutôt que de partir du prisme de la pauvreté dont les instruments de définition ne proviennent pas toujours de nos propres statistiques. »
Il a ajouté que pour ce budget, le soutien aux secteurs productifs s’impose par la contribution au financement des secteurs sociaux à savoir la production alimentaire, l’enseignement, la recherche scientifique et les soins de santé. Il conviendra de ranger en ordre utile les préalables à sa réalisation que sont la sécurité sur le territoire national, l’ordre public et l’organisation de l’administration des Entités Territoriales Décentralisées et des Services publics de l’Etat

 

Advertisements

Autres titres

« Quand le président Félix Tshisekedi a été installé, Kamerhe avait paralysé notre gouvernement. On était devenus des spectateurs », Bitakwira à la barre

Deo

COVID-19 : LE PROTOCOLE APPI-19 DU DR JÉRÔME MUNYANGI À L’HEURE DES ESSAIS CLINIQUES

Deo

LE VPM TUNDA PLAIDE POUR LA RÉFORME DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE LA MAGISTRATURE

Deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus