congosynthese

TENUE EFFECTIVE DES ELECTIONS LE 23 DECEMBRE PROCHAIN NANGAA RASSURE, FATSHI ALERTE

Que cacherait ce pessimisme du leader de l’Udps, exprimé depuis l’Europe ?

A un peu plus de sept mois de la tenue des élections en RD Congo, les acteurs politiques y vont de leurs lectures. Selon que l’on soit de la majorité présidentielle (MP) ou de l’Opposition. Si le premier camp croit encore à la tenue effective du scrutin le 23 décembre prochain, l’Opposition elle, ne cache plus son pessimisme.Dans ce registre, la dernière réaction en date est celle de Félix TshilomboTshisekedi. De Bruxelles où il séjournait encore jusque samedi dernier, Tshisekedi junior alerte que les élections n’auront pas lieu à la date fixée par le calendrier de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) !

Cependant, malgré le pessimisme obsessionnel des acteurs politiques, la Centrale électorale, seul organe technique ayant en charge l’organisation dudit scrutin, s’en tient à son calendrier rendu public le 5 novembre de l’année dernière. Chaque jour qui passe, Corneille Nangaa, président de la Ceni, a l’œil rivé sur son échéancier. Du moins jusqu’à ce jour, le numéro 1 de la Ceni est dans son calendrier. Et il le respecte. Du moins, les différentes actions préélectorales prévues dans le chronogramme sont accomplies jusque-là. Preuve que la feuille de route électorale sera respectée.
Côté Gouvernement chargé de financer le processus électoral, l’opinion n’a pas encore entendu à ce jour, une déclaration qui serait de nature à compromettre l’organisation effective des élections en décembre prochain. Bien au contraire. L’Exécutif national continue à donner des assurances dans le sens de poursuivre le financement du processus électoral. Partant de cette double assurance du Gouvernement et de la Ceni, via son président, d’aucuns se demandent sur quoi repose le pessimisme absolu de l’héritier politique de feu Etienne Tshisekedi. Fatshi serait-il dans le secret de la Ceni ? N’aurait-il fait que dire tout haut, ce que certains acteurs politiques (de l’Opposition ?) disent tout bas ? Que cacherait donc en réalité, ce pessimisme du leader de l’Udps qui a préféré s’exprimer à partir de l’Europe ? On pourrait s’interroger à l’infini.

METTRE LE PROBLEME SUR LA TABLE
Au stade actuel du processus électoral, plus d’un analyste estime que très peu d’acteurs politiques sont prêts à aller aux élections. Ceci expliquerait donc cela. Partant, les différentes réactions des politiciens qui de plus en plus ne concourent pas à l’organisation des élections à la date officielle, envisageraient-elles une autre rencontre dans cette perspective ? Toute la question semble être là. 
Sans en rajouter au doute des acteurs de l’Opposition quant à la tenue des élections cette année, Célestin Tunda Ya Kasende, cadre du PPRD, relève d’abord que la CENI est l’unique institution habilitée à organiser les élections en RDC. C’est donc à elle seule que revient le pouvoir de fixer l’opinion quant à ce. Y compris sur une éventuelle impossibilité de tenir le scrutin dans le délai. Or, renchérit le Secrétaire général adjoint honoraire du parti présidentiel, en notre connaissance, la CENI n’a annoncé rien de tel. Mais, fait remarquer Me Tunda, si Félix Tshisekedi et plus généralement l’Opposition, estime qu’il y a des difficultés, des obstacles qui nécessitent que les acteurs politiques se rencontrent, il ferait mieux de le dire clairement, plutôt que de faire la politique de l’autruche. Laurel KANKOLE


Autres titres

Le retour de F. Tshisekedi à Kinshasa reporté

Ben

Kinshasa: La Police Annonce L’arrestation De L’auteur De La Mort D’un Des Étudiants Tués À L’Unikin

Ben

Rendez-vous demain à l’aéroport de N’djili. Félix Tshisekedi-Kamerhe : retour en duo à Kinshasa confirmé !

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus