fbpx
congosynthese

Sud-kivu : Le 22ème anniversaire des Massacres de Makobola commémoré

La population de l’espace Fizi Itombwe commémore le 22 anniversaire de massacres de Makobola et d’autres sites du Sud-kivu dans la partie Est de la République démocratique du Congo.

Pendant deux jours, soit du mardi 29 au 30 décembre 2020 ,les habitants de cette zone vont se réunir ensemble pour honorer la mémoire de ces innombrables victimes des faits de guerres interminables.

Pour ce premier jour devant des milliers des habitants de Makobola, une conférence a été organisée autour du thème : « Le traumatisme et la prise en charge psycho-médicale des rescapés « , un sujet développé par les docteurs Olinga et Assa.

À en croire les organisateurs , cette énième commémoration se réfère au discours du Président de la République prononcé le dimanche 6 décembre 2020 à l’issue des consultations nationales; précisément sur les questions de la paix et de la sécurité, notamment les tirets 6,7,8 et 9.

« De l’application du Rapport Mapping : Cas des massacres de Makobola et de ses Environs ». Ce thème a été inspiré par les points suivants de son discours du 6 décembre 2020 précité:
-« Consacrer plus des ressources à la prise en charge des victimes d’atrocités ;
-Exercer notre devoir de mémoire par des symboles, actes et initiatives pérennes, afin que de telles calamités ne se reproduisent plus ;
-Recourir aux instruments de justice transitionnelle pour bâtir le chemin de la réconciliation et de la paix ;

  • Obtenir de la communauté internationale et des Nations unies en particulier, le soutien à l’initiative visant l’établissement d’un Tribunal international et des chambres spécialisées mixtes en RDC » ;

Les familles des victimes réclament toujours justice et réparation afin de pacifier cette partie du pays, et ainsi permettre une cohabitation pacifique entre toutes les communautés qui y vivent.

Signalons qu’il y a 22 ans, les populations civiles étaient sauvagement massacrées à Makobola.

Cette tuerie, attribuée par le rapport Mapping de l’ONU à des combattants du RCD mais aussi à des soldats rwandais et burundais, est survenue le 30 décembre 1998.

La partie Est de la RDC était alors sous le contrôle du Rassemblement congolais pour la Démocratie (RCD), qui était à l’époque un mouvement rebelle.

Justin Kabumba, depuis Makobola Fizi

Autres titres

Ass.Nat : Voici les deux griefs en charge du Bureau d’âge

deo

Urgent : La 8ème édition du festival amani reportée (officiel)

deo

RDC: « Rébellion en gestation au Nord-Kivu » réaction de l’armée

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus