fbpx
congosynthese

Sud-kivu/insécurité: Le député Jacques Kamanda alerte le président Tshisekedi pour arrêter les tueries des civils à Kalehe

La situation securitaire s’empire dans le territoire de Kalehe au Sud-Kivu alerte le député provincial Jacques Kamanda . Cet élu dénonce les tueries des civils enregistrées ce dernier temps dans cette partie Est du pays.

Dans une communication à la presse ce dimanche 10 janvier 2021,ce dernier a fustigé le silence coupable de la part des autorités congolaises suite à cette situation qui tant à se généraliser.

Cette insécurité est causée par la présence des militaires des forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) incontrôlés qui auraient quitté le Nord-Kivu pour la province du Sud-kivu précisément à Kalehe.

« Depuis trois mois déjà il s’observe une insécurité persistante dans le territoire de Kalehe ,groupement de Busi qui crée une psychose dans toute la population du Sud-kivu . La population de cette zone a eu même a eu du mal à célébrer les festivités à cause d’une insécurité créée par un groupe des militaires habillés en tenue des FARDC« , a-t-il déclaré.

Il précise par ailleurs que cette insécurité est à la base d’un conflit foncier qui opposerait les deux hommes d’affaires congolais, Victor Ngezayo et monsieur Nshomberi dans la concession de Kibira .

Suite à cette situation la population vit actuellement dans la psychose totale.

« Alors que la population traverse une situation très difficile liée à l’économie ,aujourd’hui cette population est devenue la cible de toutes ces personnes ,seulement parcequ’il y a un problème qui oppose Shombere et Ngezayo, voilà aujourd’hui nous assistons à des tueries et des arrestations arbitraires, nous nous disons où est la place de l’État pour cette population qui continue à être victime dans un conflit qui oppose deux parties ; où est la justice , où est l’Etat de Droit  » s’interroge t-il.

Ce député précise qu’au moins 4 personnes ont été déjà tuées et une dizaine arrêtées arbitrairement. A cette occasion il appelle à l’intervention des autorités congolaises dans cette affaire pour arrêter le bain de sangs .

« Nous enterrons déjà chaque jour, des militaires quittent le Nord-Kivu et s’installent calmement dans une autre province et ils tirent à bout partant sur les paisibles populations. Je me pose la question pourquoi nous devons rester calme suite à cette situation , pourquoi les militaires peuvent quitter le Nord-Kivu pour opérer dans le sud Kivu, est-ce qu’il y a une complice entre ces deux provinces, qui en a profite, nous avons enterré la semaine dernière trois personnes , s’en profite à qui, a l’État congolais,au président de la République,aux deux gouverneurs? « S’alarme Jacques Kamanda.

Toutefois,il Reconnaît les efforts du chef de l’État cherchant à restaurer l’autorité de l’État sur l’ensemble du pays ,le député Amani appelle le président Félix Tshisekedi de s’impliquer pour que cette situation prenne fin et exige le retrait de ces militaires qui causent terreur dans le Kalehe sans délai .

Justin Kabumba

Autres titres

Ass.Nat : Voici les deux griefs en charge du Bureau d’âge

deo

Urgent : La 8ème édition du festival amani reportée (officiel)

deo

RDC: « Rébellion en gestation au Nord-Kivu » réaction de l’armée

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus