fbpx
congosynthese.com

Situation sécuritaire: les Élus nationaux du Sud-Kivu demandent àSama Lukonde le changement des responsables de sécurité

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a échangé, ce vendredi 30 avril dans son cabinet de travail, avec un groupe des députés nationaux de la province du Sud-Kivu autour des questions sécuritaires dans cette partie du pays.

« Nous avons parlé essentiellement de la paix et de la sécurité chez nous. Notre province a beaucoup souffert. C’est plus de 25 ans que nous sommes sous la guerre. Les enfants sont nés, ont grandi et sont devenus majeurs sous la guerre. Ce matin, nous avons essentiellement épinglé les causes et les commanditaires de cette guerre », a dit à la presse l’honorable Martin Bitijula Mahimba, le porte-parole de la délégation.

Comme il l’a souligné dans son discours programme, le Chef du Gouvernement a rassuré ces élus de sa détermination à prendre les mesures qui s’imposent pour éradiquer l’insécurité tant dans les deux Kivu que dans la partie Nord-Est et dans le Tanganyika.

« Nous sortons avec une bonne impression. Le Premier Ministre nous a compris. Il a promis de nous revoir pour échanger encore. Je sens que c’est un bon partenaire. Il a promis qu’il va prendre cette question au sérieux. Nous avons demandé qu’il y ait changement des responsables de sécurité parce qu’on sentait qu’il y avait un manque d’autorité de l’Etat. Là, il a promis qu’il va agir le plutôt possible », a ajouté le député Martin Bitijula.

La pacification de l’Est du pays, en particulier, à Beni, à Butembo, en Ituri et dans le Nord-Katanga, est une urgence nationale avait déclaré le premier ministre SAMA LUKONDE dans son discours programme devant la représentation nationale.

Le Gouvernement entend mobiliser tous les moyens requis pour éradiquer tous les groupes armés et mettre fin à cette crise sécuritaire, sous l’impulsion du Président de la République, Commandant Suprême des Forces Armées.

E.M

Autres titres

RDC : Matata Ponyo prêt à faire face à la justice qu’il qualifie d’être « politiquement instrumentalisée »

deo

Etat de siège : Christophe Mboso mobilise derrière les FARDC pour une victoire finale sur les forces terroristes

deo

RDC/LE CHEF DE L’ETAT A PRÉSIDÉ LA 2 ème RÉUNION DU CONSEIL DES MINISTRES CE VENDREDI 7 MAI

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus