congosynthese

Signature d’un accord de de prêt de 69.000.000 USD entre la RDC et la BAD


La RDC représentée par le ministre des Finances, José Sele Yalaghuli, et la Banque africaine de développement (BAD) par Donatien Kouassi Akoupo, responsable pays à l’intérim, ont signé jeudi, l’accord de prêt de 69.000.000 (soixante-neuf millions) USD.

L’accord de prêt concerne la réhabilitation de la section routière Kinshasa-Batshamba en passant par N’Sele, Kwango et Kenge dans l’ancienne province du Bandundu (622 km) sur la route nationale n01, le bitumage de la route nationale n0 17, reliant Mongata à la ville de Bandundu (280km) et la réalisation du port sec de Kasumbalesa, dans province du Haut-Katanga.

Le vice-Premier ministre et ministre des Infrastructures, travaux publics et reconstruction, Willy Ngoopos Sunzhel, qui a présidé la cérémonie,  a fait savoir que les projets inscrits dans le cadre de cet accord de prêt sont importants pour le pays du fait qu’ils s’inscrivent dans le cadre stratégique du gouvernement visant à désenclaver l’ensemble du territoire national pour de bonnes voies de communication.

Le ministre des Finances qui a engagé le gouvernement congolais, José Sele Yalaghuli, a soutenu que cet accord de prêt est un pas pour la solution aux préoccupations du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Celle-ci, a-t-il dit, consiste à désenclaver le territoire national et à doter les pays des moyens nécessaires pour répondre aux besoins de la population, notamment la circulation aisée des personnes et de leurs biens et d’assurer l’intégration régionale avec les pays voisins.

M. Sele a relevé que la BAD est un partenaire financier important qui a aidé la RDC à amorcer le chemin de son développement, soulignant que la mise en œuvre et l’exécution des projets inscrits dans le cadre de l’accord, produiront des effets à impact direct sur la population. Il a salué, à cet effet, la coopération entre la RDC et la BAD.

Le portefeuille de la BAD en RDC évalué à 1,45 milliard USD

Le représentant pays à l’intérim de la BAD, Donatien Kouassi Akoupo, a rappelé que le portefeuille de son institution en faveur de la République Démocratique du Congo se situe à 1.450.000.000 (un milliard, quatre cent cinquante millions) USD à fin août 2019. De cette somme, 387 millions USD ont couvert les infrastructures, représentant ainsi 28% des fonds affectés aux infrastructures de transport.

Evoquant l’accord de prêt, il a dit que les 69 millions USD sont affectés aux projets ci-haut cités, en s’attardant sur la nécessité de présenter dans un délai raisonnable les études de faisabilité des projets de bitumage de deux lots des travaux prévus sur la nationale 17 à savoir, Mongata-Massambio et Massambio Bandundu ville, le port sec de Kasumbalesa et les travaux de renforcement de la structure et d’entretien de la route Kinshasa-Batshamba.

Il a émis les vœux de voir le gouvernement, à travers les entreprises pérennes, s’impliquer dans l’entretien pour pérenniser les investissements consentis par la BAD aux côtés des autres partenaires au développement.

Concentrer les efforts pour construire des routes bitumées en RDC, selon le DG de l’OR

Le directeur général de l’Office des routes (OR), Herman Mutima Sakrini, s’est inscrit dans la vision du gouvernement qui consiste à construire les routes bitumées pour un confort des services et de la fluidité du trafic à travers le pays. « Les routes bitumées sont durables et épargnent le gouvernement des dépenses à répétions », a-t-il dit.

Il a, à cet effet, expliqué les motivations profondes de sa démarche pour l’obtention des financements des travaux d’entretien et de réhabilitation de la route Kinshasa-Batshamba et celle de Mongata-Bandundu ville qui, selon lui, sont liées à la faiblesse de la structure de la route et de la maintenance.

Il a félicité la BAD pour l’importance accordée à ce projet qui, comparé aux autres, est allé vite dans sa mise en œuvre, précisant qu’en moins d’une année, les deux parties sont arrivées à la signature de prêt pour sa matérialisation. ACP

Loading...

Autres titres

PPRD : SHADARY PORTÉ EN TRIOMPHE HIER À LUBUMBASHI

Deo

Rébellion des gouverneurs contre le VPM de l’intérieur : L’Etat de droit à l’épreuve de compromissions politiques

Deo

LE CARDINAL AMBONGO ATTENDU LE DIMANCHE 17 NOVEMBRE AU STADE DES MARTYRS POUR UNE GRANDE MESSE

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus