fbpx
congosynthese.com

Signature du contrat entre Tony Mwaba et Veridos, un dossier qui choque

Tony Mwaba et Veridos

Tony Mwaba Kazadi, le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), a reçu les assurances de la firme international « VERIDOS » d’apporter son expertise dans le projet d’identification des élèves, au cours d’un entretien jeudi dans son cabinet, avec un représentant de cette société multinationale.

Après le blocage du paiement de 2 millions d’euros en mai dernier destinés au projet initial, Veridos est revenu sur la table de négociation avec un nouveau projet.

À la fin de la rencontre, Tony Mwaba Kazadi a rassuré que ce nouveau projet est conforme à la vision du chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo sur le secteur de l’éducation, particulièrement en ce qui concerne la gratuité de l’enseignement de base.

Ce projet avait été recalé par notre autorité parce que nous avions pensé, et ce qui était vrai alors, qu’il y avait des problèmes entre l’exécution de ce projet et la mise en œuvre de la gratuité. Et c’est comme ça que même le paiement j’avais bloqué pour retourner à la Banque Centrale du Congo. Mais aujourd’hui, Veridos qui tient à accompagner notre ministère est revenu cette fois-là sur de nouvelles bases avec un nouveau projet pour qu’on puisse l’étudier ensemble et l’orienter dans le cadre de notre vision et l’accompagnement de la gratuité de l’enseignement. C’est comme ça que les représentants de la firme Veridos sont là. Avant ça n’avait pas marché parce qu’on avait bloqué maintenant ils sont là, pour qu’on reparte sur de nouvelles bases, selon notre vision ».

a dit Tony Mwaba.

De son côté, le représentant de cette société s’est dit satisfait de l’implication personnelle du ministre de l’EPST pour la concrétisation de ce partenariat. Le représentant de la société Veridos a rassuré que ce nouveau projet contribuera à la bonne gouvernance et à connaître avec exactitude, le nombre d’élèves.

« Tout d’abord, je ne peux que réaffirmer la volonté et les informations que son Excellence vient de donner (…) Ce projet est un projet de bonne gouvernance, c’est un projet qui va aider le ministère à la bonne gouvernance et l’identification des élèves qui met naturellement un point d’appui à la pierre d’angle de la politique du président de la République de la gratuité de l’enseignement (…) L’innovation pour le pays est que vous saurez exactement quel est le nombre d’élèves qu’il y a, quels sont exactement les budgets à prévoir… », 

a fait savoir le représentant de Veridos

S’agissant des détails relatifs à ce nouveau projet qui a été paraphé, le ministre de l’EPST a rassuré qu’ils seront révélés après amélioration des closes et interviendra ensuite la signature officielle. En outre, Tony Mwaba a précisé que Veridos s’appuiera sur le Service d’Identification des Élèves, un service du ministère de l’EPST, pour faire son travail.

Le choix choquant de Tony Mwaba

La République démocratique du Congo est l’un des pays comptant le plus grand nombre d’enfants non scolarisés au monde. Malgré la gratuité de l’enseignement instauré par le Président de la République, le manque de matériel pédagogique, de salles de classes, les difficultés de gestion des écoles et la faible formation des enseignants impactent la qualité mais aussi la rétention des élèves ainsi que leur réussite dans le système scolaire actuel.

L’accès à l’éducation est une condition préalable indispensable pour améliorer l’éducation, mais l’accès seul n’est pas suffisant pour entraîner une évolution en matière de développement. Il est claire que le system éducatif en République Démocratique du Congo pose problème. Ces problèmes sont entre autres:

  • la majorité des écoles, surtout en milieux ruraux, manquent des bâtiments adéquats, des matériels didactiques et même des cadres qualifiés. 
  • L’obstacle linguistique
une école en milieux rural en république démocratique du Congo

Tenant compte de toutes ces difficultés énumérées ci-haut, il est curieux de voir, Tony Mwaba, le ministre de l’EPST, initié des projets de plus de 2M $ de financement pour des cartes biométrique qui seront données aux élèves qui étudient assis à même le sol. Comme dans le dossier des maisons préfabriquées, le gouvernement congolais devrait penser à donner de l’emploi à ces millions des chômeurs et surtout donner priorité aux besoins primaires.

Autres titres

Attaque du convoi des véhicules des civils en Ituri : « Certains conducteurs s’alignent derrière l’escorte », déplore le gouverneur Johny Nkashama

deo

RDC: Bientôt les travaux des projets d’investissements seront lancés dans les 145 territoires

deo

Michael Lokombe, un ancien militaire britannique d’origine congolaise, reconte son experience de guerre en Irak

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus