congosynthese
  • Home
  • Social
  • SESANGA DÉMISSIONNE DE LA COORDINATION DE L’AR
Social

SESANGA DÉMISSIONNE DE LA COORDINATION DE L’AR

Delly Sesanga a démissionné de son poste de coordonnateur d’”Alternance pour la République”, AR, la deuxième plateforme de soutien, après le G7, à la candidature à la présidentielle de l’ancien gouverneur de l’ex-Katanga. Sesanga a annoncé sa démission hier dimanche 29 juillet à sa descente d’avion à l’aéroport de N’Djili. Le Secrétaire général de “Ensemble” rentrait à Kinshasa au terme d’un séjour à Bruxelles et Paris où il a conféré avec Moïse Katumbi.

Renseignements pris, l’élu de Luiza a rendu son tablier pour mieux s’occuper de son parti politique, ENVOL, mais aussi pour consacrer plus d’énergie à “Ensemble pour le changement”, l’autre géant regroupement politique qui soutient la vision et le programme du candidat Katumbi à la présidentielle de décembre et dont Sesanga est le Secrétaire général.
Mais on doit aussi à la vérité qu’en interne, l’entente n’était toujours pas cordiale entre les différents membres de la Conférence des présidents. Trop de suspicions. Déjà en mars 2017, certains membres de la Conférence des Présidents avaient tenté de pousser à la sortie Delly Sesanga et Jean-Bertrand Ewanga, respectivement président et secrétaire général. Ils avaient annoncé dans un communiqué leur destitution. Les signataires reprochaient à Sesanga et Ewanga, entre autres, le “manque de transparence” dans la suspension d’un de leur, Raphaël Katebe Katoto et le fait d’avoir pris cette décision en étant “hors-mandat.” Le putsch avait échoué. L’AR n’a pas implosé pour autant, Delly Sesanga a fini par faire régner l’ordre et la discipline… 
On rappelle qu’à sa sortie officielle, le 1er mai 2016 à la Foire internationale de Kinshasa, FIKIN, cette coalition d’opposants regroupait 16 partis politiques qui s’étaient alignés derrière le très populaire charmain du TP Mazembe comme “candidat commun de l’opposition” à la présidentielle de 2016. Deux ans plus tard, nombre de ces chefs de partis continuent de soutenir Moïse Katumbi. Parmi eux il y a, outre Delly Sessanga, Jean-Claude Muyambo, Franck Diongo, Adam Bombole, Moïse Moni Della, Jean-Claude Vuemba… et plusieurs responsables de la Société civile. Ce qui a donné du coup à Moïse Katumbi une stature nationale. 
Avec la démission de Sesanga, la Conférence des présidents de l’AR devra se réunir assez vite pour désigner un nouveau coordonnateur et pourvoir au vide laissé par ce départ à la tête de cette plateforme.

KATUMBI DEJA EN ROUTE POUR KINSHASA
Les partisans de Moïse Katumbi retiennent leur souffle. Selon le SG de “Ensemble”, Delly Sesanga qui a livré cette information hier à sa descente d’avion, l’ancien gouverneur de l’ex-Katanga se trouverait présentement dans un pays africain, en route pour Kinshasa. Sesanga confie que le leader de “Ensemble” doit arriver dans la capitale avant le 8 août pour déposer personnellement sa candidature à la présidentielle. Didier KEBONGO


Autres titres

Goma : Des éléments de la Police Militaire pointé du doigt dans une fusillade qui a fait 2 morts et 4 blessés

Kabumba Katumwa

Ebola : cinq nouveaux cas confirmés à Beni et Mambasa

Deo

Bruno Tshibala soutient Emmanuel Ramazani Shadary !

Deo

Laisser un commentaire

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus

Login

Do not have an account ? Register here
X

Register