congosynthese
  • Home
  • Actualité
  • Septembre 2018 : trois grands rendez-vous politiques prévus avant les élections

Septembre 2018 : trois grands rendez-vous politiques prévus avant les élections

La République démocratique du Congo amorce l’un des derniers virages menant aux élections du 23 décembre. En attendant, au cours de ce mois de septembre, sous réserve d’autres événements, l’actualité politique sera marquée par trois rendez-vous politiques d’envergure.
Premièrement, le 15 septembre aura lieu la rentrée parlementaire, la toute dernière session budgétaire de cette législature. La plupart des députés et sénateurs étant candidats aux prochaines élections, l’opinion se demande si le calendrier de cette session ordinaire sera respecté, surtout que la campagne électorale débute au mois de novembre.
Deuxièmement, la Commission électorale nationale indépendante est censée convoquer le corps électoral en ce mois de septembre, conformément à la Constitution qui exige que cet exercice se passe trois mois avant la date du scrutin.

Le troisième grand événement est la publication des listes définitives de candidats présidents de la République ainsi que celles des députés nationaux et provinciaux. Ce, après la publication des listes provisoires de la Ceni et le traitement des contentieux électoraux au niveau de la Cour constitutionnelle.
De même, la rencontre entre leaders de l’Opposition candidats à la magistrature suprême pourrait également se tenir en ce mois septembre. Pour l’instant, Félix Tshisekedi, Jean-Pierre Bemba et Adolphe Muzito séjournent en Europe et multiplient des rencontres afin d’affiner leur réflexion sur le processus électoral en cours. Il est question de trouver un candidat commun pour faire face à celui du FCC, ou alors boycotter les élections pour protester contre la disqualification de certains d’entre eux ou encore contre l’utilisation de la machine à voter.
Par rapport à cet outil informatique, Corneille Nangaa vient de séjourner à Séoul, où, selon des sources proches de la Ceni, le président de la centrale électorale devait ramener avec lui 70 000 machines à voter déjà disponibles sur les 106 000 attendues. Mais, il est rentré à Kinshasa depuis le 9 septembre sans machines à voter et sans aucune déclaration à la presse.

MEDIA CONGO PRESS


Autres titres

Butembo: 3 morts et des blessés bilan provisoire lors d’une incursion des miliciens mai-mai.

Deo

RDC : Journée internationale de la paix, la marche pacifique de la Lucha et Filimbi dispersée par la police à Goma

Kabumba Katumwa

La Haye : Luzolo Bambi en mission officielle à la CPI

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus