congosynthese

SÉNAT : LA VALIDATION DES POUVOIRS DÉMARRE CE MERCREDI


Après la séance inaugurale le 5 avril dernier qui a vu l’installation du Bureau provisoire présidée par Léon Mandeleo, les sages de la Chambre haute du Parlement se sont retrouvés hier en plénière dans la salle des Conférences internationales. A l’ordre du jour, la lecture et l’adoption du procès-verbal de la plénière du 5 avril et la composition des commissions spéciales chargées de valider les pouvoirs. Ce qui a été aussitôt fait. Les huit groupes commencent le travail dès ce mercredi.

Vu de la Constitution, le Bureau provisoire à trois missions à remplir pendant la session extraordinaire en cours. A savoir la validation des pouvoirs, la rédaction, l’adoption du Règlement intérieur (RI) et l’élection du Bureau définitif. Pour le premier point, les élus des élus sont allés à la vitesse du son. En effet, ils ont créé 8 Commissions spéciales composées de 4 sénateurs et chargées d’analyser au cas par cas, les dossiers des sénateurs reçus de la CENI, avant toute validation par la plénière.

Pour mener ce travail à terme, les 8 Commissions spéciales disposent de 4 jours francs pour travailler et venir enfin soumettre leurs conclusions à la plénière. Ce, au plus tard lundi prochain. A l’initiative du sénateur Boshab Evariste, un débat houleux a eu lieu pour répondre à la question de savoir si en solidarité avec les compatriotes du Nord-Kivu, particulièrement ceux de Butembo, Beni ville et Beni territoire, où l’élection des sénateurs aura lieu à la fin de ce mois d’avril, s’il n’y avait pas lieu d’attendre ces scrutins pour valider les mandats des sénateurs qui seront élus dans ces circonscriptions, au même moment que leurs autres collègues déjà sur place à Kinshasa.
Ils se sont accordés à accomplir dans le délai les trois matières que la Constitution a confiées au Bureau provisoire.

KANDOLO M.

Loading...

Autres titres

Nord-Kivu: Deux positions des FARDC attaquées par un groupe des hommes armés à Rugari

Kabumba Katumwa

Urgent: La démission d’Oly Ilunga en tant que Ministre de la Santé, suite à la décision de la Présidence de gérer à son niveau l’épidémie d’Ebola.

Deo

Goma: La police mobilise pour la riposte Ebola

Kabumba Katumwa

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus