congosynthese

Rwanda : le président Tshisekedi au mémorial du génocide à Kigali, une première


Le nouveau président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, s’est incliné ce lundi 25 mars 2019 à Kigali devant le mémorial du génocide en marge d’une visite au Rwanda pour un forum économique, une première dans les relations complexes entre les deux pays depuis 1994.

“SE Félix Tshisekedi dépose une gerbe de fleurs au mémorial du génocide de Kigali”, indique le commentaire d’une photo postée sur le compte Twitter du “Kigali memorial genocide”, quinze jours avant les commémorations du 25e anniversaire du déclenchement du génocide le 7 avril.

Par une sorte de contre-choc, le génocide d’avril-juin 1994 a durablement déstabilisé jusqu‘à présent l’Est de l’actuelle RDC.

Un million de réfugiés hutus y ont trouvé refuge en juin-août 1994 sous les auspices de l’opération française Turquoise qui avait Goma et Bukavu pour base arrière. Parmi eux figuraient des responsables du génocide d’au moins 800.000 Tutsis et des tueries des hutus modérés.

Colère des Congolais

“À quand des mémoriaux et une commémoration officielle (pour les) millions de morts congolais, depuis Léopold II jusqu’aux guerres et violences de ces 25 dernières années?”, s’est interrogé le mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha).

Lancé par des étudiants et des intellectuels de l’Est de la RDC, Lucha estime cependant que le président congolais honore “à juste titre” la mémoire des victimes du génocide des Tutsis.

Le geste de M. Tshisekedi a suscité la colère de plusieurs internautes congolais, qui accusent le Rwanda d‘être à l’origine des millions de morts dans l’Est du Congo entre 1996 et 2003, ou de piller des minerais rares au Kivu.

“Une honte historique pour les dirigeants congolais. Le Rwanda a violé la souveraineté de la RDC. Comment un Congolais peut-il aller s’incliner au Rwanda, un pays qui a commis des graves crimes contre l’humanité ? À ce jour Kagame refuse d’accepter ses crimes en RDC, c’est grave”, résume l’un d’eux, fri@ mapy.


AFP
Loading...

Autres titres

PPRD : SHADARY PORTÉ EN TRIOMPHE HIER À LUBUMBASHI

Deo

Rébellion des gouverneurs contre le VPM de l’intérieur : L’Etat de droit à l’épreuve de compromissions politiques

Deo

LE CARDINAL AMBONGO ATTENDU LE DIMANCHE 17 NOVEMBRE AU STADE DES MARTYRS POUR UNE GRANDE MESSE

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus