congosynthese

Rossy Tshimanga Mukendi : otage jusqu’à la tombe

Le week-end dernier, les restes de feu le coordonnateur du mouvement citoyen Collectif 2016, Rossy Tshimanga ont été remis sous terre après des hommages que lui ont rendus sa famille, ses amis, acteurs politiques de l’opposition, de la société civile et plusieurs autres.

Les parents, la veuve et les deux orphelins que laisse l’activiste de 35 ans ont enfin fait deuil après des longs mois de saisine de sa dépouille réclamée à coup de plusieurs sorties médiatiques  de ses proches, qui depuis ce 25 février fatal ont observé une longue et éreintante période de deuil.

Sur le chemin conduisant la victime tombée sous les balles de la police nationale dans l’enceinte d’une paroisse lors de la troisième marche organisée par des laïcs catholiques,  la procession partie de l’avenue de la libération (ex 24 novembre) s’est vue stoppée par plusieurs véhicules de la police à coup de gaz lacrymogène comme on peut le voir sur une vidéo publiée sur internet.

Sous le coup de la pression des forces de l’ordre, le cortège humain transportant le cercueil du défunt, auteur et enseignant à l’université, a dû lâché par terre l’assemblage gris des planches couvert du drapeau de la République démocratique du Congo dans lequel était enfermé celui qui se surnommait “Panda ndjila” (Le guide, Ndlr),  pour prendre la fuite, après le résonnement d’une nouvelle bombe lacrymogène.

En RDC on enlève les vivants, comme on enlève les morts…“,  commente un internaute. “Voulant saboter notre héros, nous nous sommes battus pacifiquement pour enterrer Rossy Tshimanga comme roi. Sa voix parle dans notre conscience“, ajoute pour sa part l’activiste Pius Lumpungu.

Enveloppé dans son linceul, Rossy Tshimanga (ou ce qui restait de lui) a pour une dernière fois goûté au gaz lacrymogène. Il sera enterré comme il a vécu. Dans la revendication, prisonnier sur le chemin lui menant à sa dernière demeure. Otage jusqu’à la tombe.


Autres titres

RDC-Présidentielle : Vers une nouvelle coalition intégrant les opposants qui soutiennent Fayulu

Deo

Machine à voter : Le Royaume-Uni encourage la CENI à appliquer les recommandations de Westminster Foundation

Deo

Elections : l’UNC décide de faire cavalier seul

Deo

15 commentaires

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus