fbpx
23 C
Kinshasa
July 13, 2020
congosynthese

Ronsard Malonda seul candit confirmé á la succession de Corneil Nangaa à la présidence de la commission électorale nationale indépendante

«En toute chose, les Chefs des Confessions religieuses recherchent de bonne foi le consensus comme mode de prise de décision par excellence. A défaut du consensus, ils font recours à un vote transparent conformément aux valeurs affirmées à l’article B. En cas de vote, chaque Confession religieuse exprime une seule voix…». C’est donc sur base de ce principe que le candidat Ronsard Malonda Ngimbi qui a obtenu six voix est resté seul en lice lors du processus de désignation, allant du 2 au 8 juin 2020, du successeur de Corneille Nangaa aux commandes de la Centrale électorale de la RDC.

Tirant les conséquences de ce fait, les six Chefs de Confessions religieuses l’ont désigné comme leur délégué commun à la CENI, et ce conformément à la Charte des Confessions religieuses, spécialement en son article 17. De cette restitution des faits, indiquent les confessassions religieuses, l’opinion retiendra qu’en aucun moment des échanges, il n’a été question des rumeurs de corruption évoquées aujourd’hui par certains Chefs des Confessions religieuses pour jeter gratuitement le discrédit et l’opprobre sur leurs pairs. Ce qui est indigne des hommes de Dieu. Par ailleurs, alors qu’un rôle significatif avait déjà été dévolu à la Société Civile par les acteurs politiques dans l’organisation de la CENI lors de la révision de la loi organique en vigueur, il est curieux de constater que ce sont des membres de cette composante qui ont embouché la trompette de la «révision préalable du cadre organique» fustigeant au passage la « corruption », sans preuve aucune, des représentants des confessions religieuses concernées par l’élection du candidat président de la CENI, poste désormais occupé par Ronsard Malonda. Leurs profils présentent des similitudes déjà par le fait qu’ils sont mauvais perdants dans une élection dont les règles étaient préalablement connues et validées par tous les participants.

Autres titres

Butembo/marche anti-Malonda: Gaz lacrymogènes pour disperser les militants de Lamuka

Kabumba Katumwa

Marche/anti-Malonda : plus de 40 militants de Lamuka interpellés par la police à Goma

Kabumba Katumwa

Début de la marche de Lamuka à Goma,la police encadre les manifestants

Kabumba Katumwa

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus