congosynthese

Revue de presse du vendredi 19 octobre 2018

Les journaux parus vendredi 19 octobre à Kinshasa s’intéressent essentiellement à l’appel à la CENI lancé par 11 candidats à la présidentielle sur la machine à voter.

Depeche.cd note que 11 candidats sur 21 retenus par la CENI, disent non à la machine à voter. Ils demandent l’exclusion immédiate de cet outil, qu’ils jugent illégal, dans le processus électoral. Il s’agit de Martin Fayulu, Freddy Matungulu, Seth Kikuni, Marie-Josée Ifoku, Théodore Ngoy, Sylvain Masheke, Jean Mabaya, Tryphon Kin-Kiey Mulumba, Joseph Mba Maluta, Noël Tshiani et Radjabo Tebabo. « Les points soulevés par ces candidats président de la République menacent la crédibilité du processus électoral », analyse le média en ligne.

D’après Cas-info.ca, ces 11 candidats appellent la communauté internationale à exiger le respect des lois établies en RDC pour garantir la tenue des élections démocratiques.

Le Phare parle d’une « guerre ouverte contre la CENI » que lancent les 11 présidentiables. Ces derniers passent à la vitesse supérieure en exigeant, selon le journal, « les éclaircissements sur la manière dont l’appel d’offre pour l’acquisition de ces machines interdites par la loi a été fait ; l’application stricte des dispositions légales pour élaguer du fichier électoral tout électeur non identifiable par ses empreintes digitales ; l’accès égal aux médias publics ; le respect des droits humains et des libertés fondamentales.»

Le Potentiel annonce un conclave de l’opposition en Afrique du Sud. « À deux mois des élections du 23 décembre 2018, l’opposition – toutes tendances confondues- se retrouvera, du 23 au 25 octobre 2018, sur les terres de Mandela pour aborder la ligne droite des élections de cette fin de l’année », note le quotidien.

A l’issue de ce conclave, selon le journal, candidats à la présidentielle et ténors de l’opposition prévoient de fixer l’opinion sur les grandes questions de l’heure, notamment la candidature commune de l’opposition, le fichier électoral corrompu et la machine à voter.

Entre-temps, signale Depeche.cd, les opposants ont saisi André Kimbuta pour leur marche pacifique qu’ils projettent pour le 26 octobre à Kinshasa. A en croire ce media en ligne, plusieurs cadres du collectif des partis politiques de l’opposition se sont réunis ce jeudi 18 octobre 2018 pour mettre en place les stratégies relatives à la marche pacifique qui se tiendra le vendredi 26 octobre prochain.

A ce sujet, 7sur7.cd précise que cette correspondance a été signée par la plupart de principaux leaders de l’opposition (ou leurs représentants) à savoir : Vital Kamerhe, Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi, Adolphe Muzito, Martin Fayulu et Freddy Matungulu. Le nom du délégué de l’UDPS, Jean-Marc Kabund, secrétaire général du parti, figure sur le bas de la correspondance, mais sans que ce dernier n’ait apposé sa signature sur le document, précisele média.


Autres titres

Revue de presse du vendredi 16 novembre

Deo

Revue de presse du jeudi 15 novembre 2018

Deo

Revue de presse du mardi 13 novembre 2018.

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus