congosynthese

Revue de presse du mercredi 7 novembre 2018

La rencontre des opposants congolais ce mercredi 7 novembre à Genève a captivé l’attention de plusieurs rédactions de Kinshasa.

Alors que s’ouvrent ce mercredi les assises en vue de la disignation du candidat unique de l’opposition, informe Forum des As, « l’ombre de la machine à voter plane sur Genève! » La capitale de la suisse abrite « la réunion stratégique de haut niveau, mettant autour d’une même table les sept leaders de l’Opposition. Jean-Pierre Bemba Gombo, Moïse Katumbi Chapwe, Vital Kamerhe, Martin Fayulu, Freddy Matungulu, Adolphe Muzito et Félix-Antoine Tshisekedi se sont tous donné rendez-vous en Europe », note le journal.

Les parrains de ce « Genval-bis » de Genève sont les mêmes. Il y a toujours à la manœuvre les libéraux belges qui sont au pouvoir à Bruxelles, avec en tête, le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders. Les Sud-Africains aussi sont au four et au moulin dans l’appui financier, politique et technique de ces conclaves de l’Opposition pour la désignation d’un candidat unique, révèle le tabloïd.

« Affaire ‘’Candidat commun’’. Genève : l’Opposition lave ses linges sales aujourd’hui ! », titre La Prospérité De Bemba à Katumbi, de Kamerhe à Fayulu, de Matungulu à Muzito et, enfin, de Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, sans oublier, logiquement, à   toutes les autres parties et partenaires associés à la grand’messe d’aujourd’hui à Genève en Suisse, nul n’a droit à l’erreur, conseille le quotidien.

« Mais, puisque Bemba, Muzito et Katumbi sont d’office écartés, en vertu du poids politique des candidats restants, le choix serait à opérer entre Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe. A ce jour, toutes les faveurs des   pronostics plébiscitent Félix Tshisekedi comme candidat commun de l’Opposition. A moins qu’en dernière minute, Genève par l’alchimie de la politique, en décide autrement », fait remarquer le tabloïd.

A l’annonce du début des travaux de Genève de 7 leaders de l’opposition, les autres parmi les 21 candidats président de la République ne se sont pas tourné le pouce. Cinq d’entre ces candidats à la magistrature suprême se sont retrouvés mardi 6 novembre à Kinshasa, selon 7sur7.cd. Il s’agit de Théodore Ngoy, Seth Kikuni, Marie-Josée Ifoku, Noël Tshiani et Alain Daniel Shekomba. Ces candidats seraient en négociation pour mettre en place un bloc, dans l’optique de désigner leur candidat commun qu’ils vont soutenir, estime le média en ligne.

Du côté de la majorité, informe Cas-Info.ca, Shadary a convoqué une réunion de prise de contact avec les représentants de 48 cellules de son comité de campagne, ce lundi, à Kinshasa. Au cours de cet échange, le candidat du FCC à la présidentielle a donné quelques directives aux responsables des cellules de son équipe de campagne, selon le média.


Autres titres

Revue de presse du vendredi 16 novembre

Deo

Revue de presse du jeudi 15 novembre 2018

Deo

Revue de presse du mardi 13 novembre 2018.

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus