fbpx
congosynthese

Revue de presse du mardi 28 janvier 2020

 

Certains médias de Kinshasa s’intéressent à la visite en RDC de Michelle Bachelet, la Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme en RDC.

Le Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a reçu lundi 27 janvier 2020 à la Cité de l’Union africaine, Michelle Bachelet, rapporte 7sur7.cd.

La situation des droits de l’homme en République démocratique du Congo en général, et celle de Djugu en particulier, sont parmi les points évoqués par les deux personnalités, détaille le site web.

Accompagnée de Leila Zerrougui, Cheffe de la MONUSCO, ajoute Actu-30.info, Michelle Bachelet a évoqué avec le Président de la République la situation humanitaire et même sécuritaire du pays, principalement en Ituri.

À Bunia, chef-lieu de l’Ituri, rappelle le site web, Mme Bachelet a échangé avec les représentants des communautés Hema et Lendu, deux groupes qui sont en conflit dans cette partie du pays.

Bien avant de rencontre M. Tshisekedi, fait remarquer Forum des As, Michelle Bachelet ont échangé avec Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale de la RDC, sur la ratification par le Parlement congolais de certaines conventions-clés pour la RDC.

Elles ont aussi évoqué l’appui à certains projets de loi pendants à l’Assemblée nationale sur les droits de l’homme, ajoute le journal, qui note que pour la Cheffe des droits de l’homme de l’ONU, il était important d’ouvrir une enquête sur les crimes graves commis en Ituri.

La Haut-Commissaire des Nations unies aux droits de l’homme a fait savoir que son bureau était en train de travailler avec la MONUSCO et les autorités pour trouver des solutions aux problèmes, qui se posent maintenant dans la province de l’Ituri, indique l’Agence congolaise de presse.

« Nous soutenons les efforts de paix en cours pour promouvoir le dialogue et aller peut-être vers quelque chose qui ressemblerait à la réconciliation et à la justice », a-t-elle affirmé, avant d’indiquer qu’elle avait évoqué à l’intention de son hôte des questions qui ont été portées à son attention par les autorités provinciales sur les crimes graves commis dans le territoire de Djugu, ajoute l’agence officielle.

Actualite.cd retient de cet échange, l’appréciation de Mme Bachellet de l’engagement de Mme Mabunda:

« C’était une bonne réunion. J’ai beaucoup apprécié l’engagement, l’esprit d’engagement de Madame la présidente de l’Assemblée nationale sur des questions du genre et des droits des femmes ».

Autres titres

Le Potentiel : « Kinshasa : une manifestation des vendeurs du Marché central fait trois morts »

Revue de presse du vendredi 22 mai 2020

Revue de presse du mercredi 20 mai 2020