congosynthese

Revue de presse du mardi 23 octobre 2018

Le prochain conclave de l’opposition en Afrique du Sud préoccupe les journaux parus mardi 23 octobre à Kinshasa

Le Potentiel rappelle que la CENI a promis les élections le 23 décembre 2018, mais sur papier, car son président parait indécis. Face aux difficultés qui s’accumulent, Corneille Nangaa ne s’en cache plus. « Invité vendredi dernier à la réunion interinstitutionnelle, il est quasiment passé aux aveux. Il n’exclut plus l’option d’un report des élections au-delà de la date prévue », révèle le quotidien.

La question qui se pose est celle de savoir à qui imputer cette éventualité de report. Pour l’instant, tous les calculs sont orientés vers l’Opposition à qui l’on voudrait imputer cette responsabilité. S’il y a une certitude sur cette question, la CENI est cependant butée à un problème, fait remarquer le journal.

Au sujet de ces élections, indique le quotidien Forum des As, l’UDPS parle d’une seule voix. Augustin Kabuya d’abord le weekend, ensuite Jean-Marc Kabund hier lundi à l’émission “Le débat” sur Top Congo, soutiennent sans ambigüité, la logique électorale, tout en minimisant la controverse sur la machine à voter. Tous sont unanimes à reconnaître que le problème fondamental, ce n’est pas la machine à voter. “C’est arriver à organiser les élections pour que Joseph Kabila quitte le pouvoir”. Les leaders du parti tshisekediste mettent clairement le cap sur les élections.

Cas-Info.ca titre: « L’UDPS n’a pas accepté la machine à voter : le Porte-parole Paul Tshilumbu coupe court à la polémique ». Le weekend dernier, rappelle ce media en ligne, Augustin Kabuya, secrétaire général en charge de la mobilisation de l’UDPS, a déclaré que son parti était prêt à aller aux élections avec ou sans la machine à voter. Une déclaration qui a suscité une polémique, quand on sait l’opposition unie se bat, pour obtenir l’organisation des scrutins au 23 décembre prochain sans cette technologie.

Malgré cette divergence, selon La Prospérité, les opposants continuent de parler de « Programme commun et candidature unique » de l’opposition à la prochaine présidentielle. « RSA : Bemba, Katumbi, Fayulu, Kamerhe, Matungulu, Muzito et Félix en conclave ! », annonce le journal. « Résolument, l’opposition congolaise est à la quête d’une candidature unique et d’un programme commun. Telle est, essentiellement, la raison de ce nouveau rendez-vous qui réunira les sept leaders de l’opposition, à l’occasion d’un conclave de tous les enjeux, en Afrique du Sud avant leur marche fixée pour ce vendredi 26 octobre », note le quotidien.

Actualité.cd parle d’une nouvelle rencontre de l’opposition cette semaine à Johannesburg. Parmi les partis et regroupements politiques conviés, le portail cite l’Udps, le Mlc, l’Unc, Ensemble pour le Changement, Dynamique pour l’Unité d’Action de l’Opposition, Nouvel Élan, Syenco, mais aussi le candidat indépendant, Mabaya Gizi. Toutefois, Félix Tshisekedi, Jean-Pierre Bemba et Moïse Katumbi, absents, seront représentés par leurs délégués, précise le média en ligne.

Pendant ce temps, renseigne, 7sur7.cd, le FCC attend que l’UE et d’autres pays, sanctionnent aussi l’opposition pour « entrave » au processus électoral en cherchant une transition. En effet, le FCC a dénoncé dimanche 21 octobre dernier au cours de sa conférence de presse, le caractère sélectif des sanctions de l’Union européenne et d’autres pays, infligées à certaines autorités du pays, à l’instar de son candidat à la présidentielle, Emmanuel Ramazani Shadary. Pour le directeur de cabinet du chef de l’État, renchérit 7sur7.cd, ces sanctions sont injustifiées d’autant plus qu’à ce jour, c’est le FCC qui ne cesse de manifester sa détermination à aller aux élections.

(Visited 1 times, 1 visits today)

Autres titres

Revue de presse du jeudi 13 décembre 2018

Deo

Revue de presse de mardi 11 décembre 2018.

Deo

Revue de presse du lundi 10 décembre 2018.

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus