congosynthese

Revue de presse du lundi 1er octobre 2018

Le meeting de l’opposition samedi dernier à Kinshasa est largement commenté dans la presse Kinshasa ce lundi 1er octobre.

La Prospérité titre à sa une : « Présidentielle 2018. Opposition : mystère autour du candidat commun !» La plongée dans l’hypocrisie demeure la ligne stratégique de base de ce groupe foncièrement soumis à l’ancienne colonie, indique le quotidien. Une fois de plus, les leaders de l’opposition présents comme les absents ont affirmé haut et fort leur détermination à aller aux élections ainsi que leur adhésion au calendrier électoral de la CENI.


 

Concrètement, à scruter les ‘’choses d’un peu plus près, l’idée de l’unité de l’opposition, très populaire dans les rangs des militants, s’avère difficile à concrétiser au niveau des leaders que rien de solide sur le plan programmatique, philosophique ou idéologique ne réunit. La seule haine de KABILA ne constitue pas un ciment suffisamment fort. Voilà ce qui explique pourquoi l’opposition a été incapable de tenir sa promesse d’annoncer à la Nation, ce 29 septembre, l’identité de la personne qui va porter ses couleurs à la présidentielle du 23 décembre 2018’’, conclut le journal, citant un analyste pro-Majorité.

« Meeting de l’opposition du Week end dernier, Fasthi, Bemba, Katumbi, Kamerhe, Fayulu, Matungulu, Muzito, …pour l’unité et la loyauté au peuple », titre  pour sa partLe Potentiel. En effet, Samedi 29 septembre 2018, rappelle le quotidien, l’opposition a réussi son coup en drainant du monde à l’esplanade du boulevard Triomphal. Malgré les tentatives du pouvoir en place d’étouffer cette grande mobilisation, renchérit le journal, les Kinois ont répondu présents au rendez-vous de l’opposition.


Tous étaient là. Et d’autres, à l’instar de Jean-Pierre Bemba  et  de  Moïse Katumbi, absents du pays, sont intervenus en direct par message audio. Quant aux présents, Félix Tshisekedi, Adolphe Muzito, Freddy Matungulu, Vital Kamerhe, Jean-Philibert Mabaya ont communié avec un public surchauffé, poursuit le quotidien.

Devant plusieurs milliers de militants rassemblés Samedi à Kinshasa, l’opposition confirme sa promesse de se trouver un candidat commun, renchérit Forum des As. *En réponse à cette volonté exprimée des opposants, l’assistance entonnait en chœur : “ne nous trahissez pas…”. Sept leaders de l’opposition ont embouché la même trompette. Celle du front commun contre le candidat de la Majorité sortante pour espérer “imposer” l’alternance à l’issue des élections du 23 décembre prochain, informe le tabloïd.

« Retombées du méga-meeting de samedi: F. Tshisekedi, Bemba, Katumbi, Kamerhe, Fayulu, Matungulu et Muzito pour une coalition électorale », analyse Le Phare. « L’Opposition congolaise a gagné son test de popularité en mobilisant plusieurs dizaines des milliers des Kinoises et Kinois lors de son méga-meeting du samedi 29 septembre 2018 à l’esplanade du boulevard Triomphal, dans la commune de Kasa-Vubu. Ce rendez-vous politique vient de confirmer, une fois de plus, que la capitale reste, comme en 2006 et 2011, le bastion de l’opposition », soutient le tabloïd.


Autres titres

Revue de presse du mercredi 17 octobre 2018

Deo

Revue de la presse de ce mardi 16 octobre 2018

Deo

Revue de presse du lundi 15 octobre 2018

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus