fbpx
congosynthese.com

Revue de presse du lundi 10 mai 2021

Les journaux parus à Kinshasa s’intéressent encore aux enjeux et rétombées de l’état de siège au Nord-Kivu et en Ituri.

« Après avoir pris la mesure exacte de la nouvelle dynamique en faveur de la paix, les chefs rebelles identifiés Bilikoliko de la milice UPDC, Jetaime de l’AFRC, Matata Pungwe du groupe armé Gav, Ndayisenga du FDDH, Bwira Mapenzi du NDC/R et Masivi ont exprimé leur volonté de déposer les armes et de rejoindre le programme de désarmement», note avec satisfaction La République, précisant que ces chefs miliciens l’ont fait savoir au coordonnateur du programme Désarmement, démobilisation et réinsertion communautaire (DDRC) Nord-Kivu, Jacques Makata.

« Il fallait leur montrer les tenants et les aboutissants de l’état de siège mais aussi son implication sur les groupes armés. A ce sujet, tous les groupes armés ont réitéré leur volonté de se rendre au DDRC et ils ont demandé déjà une audience avec le nouveau gouverneur. Déjà lundi, nous allons programmer les actions de désarmement et démobilisation dans tous leurs bastions », poursuit le journal, citant le coordonnateur du CIAP DDRC/Nord-Kivu.

Entre-temps, signale La Prospérité, les médias sont mobilisés pour soutenir l’armée dans les zones sous état de siège. C’est ce qui résulte de la rencontre la semaine dernière entre ministre de la Communication et des Médias, Patrick Muyaya Katembwe, et plusieurs délégations des organisations professionnelles de la presse.

« Nous sommes  des  acteurs des médias. Et en cette qualité, il faudra que la population soit largement sensibilisée sur la question. Nous devrions d’abord entrer en contact avec le ministre, et prochainement nous allons produire de supports dans toutes les langues nationales », a expliqué Dady Mayuma de l’Association des chaînes de la TNT, citee par le quotidien.

« Désormais placés en état de siège, le Nord-Kivu et l’Ituri ont besoin de la solidarité agissante de tous les Congolais », plaide pour sa part La Tempête des Tropiques. Il est important qu’une campagne de sensibilisation soit orchestrée immédiatement autour de la question, afin d’obtenir l’implication de tous les fils et filles du Congo face au drame qui se déroule dans l’Est du pays, poursuit le tabloïd, avant d’expliquer :

« Fortement fragilisées par leur situation géographique qui les place à la portée immédiate de forces du mal désireuses de s’en servir comme boucliers pour atteindre leurs objectifs inavoués de balkanisation de la RDC, les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri ont besoin d’une solidarité agissante de tous les Congolais. »

Dans cette même optique, L’Avenir salue l’adoption par le Conseil des ministres vendredi dernier de la riposte humanitaire d’urgence en Ituri et au Nord-Kivu, proposée par Modeste Mutinga, ministre des Affaires sociales, Actions humanitaires et Solidarité nationale.

« La situation humanitaire dans l’Est du pays est très alarmante. En Ituri, il y a près de 1.654.212 déplacés internes tandis qu’au Nord- Kivu, on enregistre près de 2.277.590 déplacés internes. Malgré cette crise humanitaire, aucune réponse d’envergure n’a été apportée par le gouvernement central aux populations déplacées internes dans les deux provinces concernées par l’état de siège », argumente le journal.

Autres titres

Revue de presse du mercredi 9 juin 2021

deo

La revue de la presse de ce mardi 8 juin 2021

deo

Revue de presse de mercredi 26 mai 2021

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus