congosynthese

Revue de presse du jeudi 5 décembre 2019


Les parus jeudi 5 décembre à Kinshasa commentent dans tous les sens la séance houleuse enregistrée la veille à l’assemblée provinciale du Kongo-Central.

« Le mercredi noir que d’aucuns redoutaient a vécu à Matadi. Ce 4 décembre 2019, les députés provinciaux se sont retrouvés au siège de l’hémicycle provincial pour se prononcer sur le oui ou le non de la motion de défiance déposée contre le gouverneur Atou Matubuana Nkuluki par l’Honorable André Masumbu Baya », rapporte La Propérité.

En dépit des incidents qui ont émaillé la plénière suivie de sa délocalisation à un autre endroit, 24 députés sur les 41 viennent de destituer le chef de l’exécutif provincial du Kongo Central. Est-ce la fin d’un feuilleton ? Le dossier est suivi de très près. Et de partout, poursuit le quotidien.

Le Potentiel titre: « Le Kongo Central au bord de l’implosion » Réhabilité, le gouverneur Atou Matubuana finalement déchu par l’Assemblée provinciale. Dans les milieux Ne Kongo, fait observer le tabloïd, « on n’a pas toléré le retour aux affaires de celui qui a désacralisé les valeurs Kongo. La guerre des clans s’en est suivie avant que finalement, loin des installations de l’assemblée provinciale, la majorité de députés provinciaux décide de la déchéance d’Atou Matubuana. »

Selon Le Phare, cette journée de mercredi a donné lieu à « grande confusion au Kongo Central ! » Le gouverneur Atou Matubuana, « visé par une nouvelle motion de défiance ressemblant, comme une goutte d’eau, à la première dont il était sorti vainqueur par 21 voix contre 19, en septembre dernier, est finalement tombé hier mercredi 2019. » On laisse entendre qu’après les incidents ayant marqué la plénière organisée au siège de cette institution provinciale, à Matadi – coups de poings, coups de feu, chaises cassées, fauteuils éventrés – ladite réunion a été délocalisée par un groupe de députés provinciaux, écrit le journal.

« Kongo-Central, le gouverneur Atou Matubuana tombe ! », annonce aussi Mediacongo.net. Un vote qui n’a pas eu lieu à l’Assemblée provinciale mais à l’hôtel Bilolo, à Kinkanda. Il n’y avait que deux membres du bureau, souligne le portail, précisant que le groupe de soutien au gouverneur n’était pas là.

Dans ces conditions, la polémique s’enfle. Le site internet 7sur7.cd écrit à sa une : « Kongo-Central : 24 députés “convoqués en catimini dans un hôtel, votent pour la destitution” du gouverneur Atou Matubuana. »

Loading...

Autres titres

Revue de presse du lundi 27 janvier 2020

Deo

Revue de presse du vendredi 24 janvier 2020

Deo

Revue de presse du jeudi 23 janvier 2020.

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus