congosynthese

Revue de presse du jeudi 1er novembre 

Les journaux et les sites web d’infos congolais commentent ce jeudi la déclaration de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) sur les refoulés de l’Angola.

Dans un communiqué publié mercredi 31 octobre, le CENCO indique que des milliers d’enfants, de femmes, de personnes âgées, de malades, de personnes vivant avec handicap, des hommes et des femmes valides… sont débarqués indistinctement comme de vulgaires marchandises, jour après jour, sur le sol congolais dans des zones de grande précarité où il n’y a pas de capacités d’accueil suffisantes pouvant leur permettre de recouvrer un minimum de dignité, rapporte L’Avenir.

La CENCO recommande au gouvernement congolais d’engager un dialogue franc et sincère avec le gouvernement angolais afin que le retour des Congolais en situation irrégulière soit organisé et se fasse dans des conditions qui respectent leur dignité, conformément au droit humanitaire international auquel les deux pays ont souscrit en tant que membres des Nations Unies, rapporte le journal.

Selon Forum des As, les évêques catholiques demandent à l’exécutif d’entreprendre tout ce qui est en son pouvoir pour assurer un accueil et des conditions de vie dignes aux personnes qui rentrent ou qui sont déjà arrivées en territoire congolais afin de mettre fin à leurs souffrances.

Ils lui recommandent aussi d’organiser la réinstallation et la réinsertion socio-économique des personnes qui rentrent afin de préserver la paix et la quiétude nécessaire au bon déroulement du processus électoral et de prendre des dispositions nécessaires et durables d’encadrement, de promotion et de maintien des jeunes sur le territoire national en vue de diminuer leurs mouvements migratoires illégaux vers l’Angola.

Selon 7sur7.cd, la CENCO estime à plus de 500.000, le nombre de congolais expulsés d’Angola, au 27 octobre. Beaucoup de personnes expulsées déclarent avoir fait l’objet de brutalités et de graves violations des droits humains de la part des forces de l’ordre angolaises, renseigne le site web.

Mme Zerrougui rencontre les candidats Présidents 

La représentante spéciale du secrétaire général de l’ONU en RDC, Mme Leïla Zerrougui entreprend des rencontres avec les 21 candidats retenus dans la course à la présidence de la République, rapporte La Prospérité.

« Ces réunions entrent dans le cadre des bons offices de Leila Zerrougui qui visent à contribuer à l’instauration d’un climat de confiance parmi les parties prenantes au processus électoral, préalable nécessaire à des élections apaisées le 23 décembre prochain », a annoncé mercredi 31 octobre la porte-parole de la MONUSCO, indique le journal.

Pour 7sur7.cd, l’initiative Leïla Zerrougui s’inscrit dans la continuité de l’appel lancé par la délégation du Conseil de sécurité passée dernièrement à Kinshasa.

C’est aussi dans ce cadre que la cheffe de la MONUSCO a participé à la réunion présidée par le Président Joseph Kabila sur l’évaluation du processus électoral en RDC, rapporte l’Agence congolaise de presse.

Leïla Zerrougui a qualifié cette réunion « d’un échange très positif », ajoutant que « la MONUSCO est partenaire et travaille en concertation avec le gouvernement », rapporte l’agence.

Pour ces élections notamment, le Journal du citoyen consacre un numéro sur les arguments des pro et anti machine à voter.  La Série II n° 24 du 24 au 30 octobre 2018 du JDC est à lire ici :

/sites/default/files/2018-11/untitled.pdf

(Visited 1 times, 1 visits today)

Autres titres

Revue de presse du lundi 10 décembre 2018.

Deo

Revue de presse du jeudi 6 décembre 2018.

Deo

Revue de presse de mercredi 5 décembre 2018

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus