congosynthese

Revue de presse de ce mercredi 15 août 2018

FORUM DES AS tourne son regard en Angola où s’est tenu le sommet régional de la SADC, et titre : « Joseph Kabila félicité hier au sommet régional de Luanda ». Ce journal informe qu’un sommet sous-régional des chefs d’Etat et de gouvernement s’est tenu hier mardi 14 août à Luanda sous la présidence de l’Angolais Joâo Lourenço. FORUM DES AS note que la situation en RD Congo est restée marquée par la désignation du candidat du Front commun pour le Congo (FCC). Ce pourquoi le Président Joseph Kabila a été particulièrement félicité par ses pairs de la sous-région pour avoir, par son geste, placé les intérêts du peuple congolais au-dessus de toute autre considération. »

En RDC, la crédibilité du processus électoral continue de susciter le débat. Le POTENTIEL qui en fait une manchette, titre : « Elections 2018 : Nangaa confiant, mais le doute persiste ». Le tabloïd rapporte que le président de la CENI tente de rassurer que le processus électoral a résolument mis le cap sur la date du 23 décembre 2018. « Le gouvernement est en train de doter la centrale électorale de toute la logistique nécessaire pour le déploiement des kits électoraux conformément au calendrier fixé. La CENI promet donc de se passer de la Monusco pour ces élections », écrit le confrère. Pourtant, poursuit-il, ces assurances du patron de la CENI contrastent avec les inquiétudes exprimées tant par l’opposition que par la communauté internationale. « La machine à voter n’a jamais recueilli le consensus de tous. De même le fichier électoral reste pollué de 6 millions d’électeurs sans emprunte digitale », résume ce quotidien.

L’AVENIR, de son côté, dirige ses projecteurs sur l’opposant Moïse Katumbi et publie à sa Une : « La vrai raison du refoulement de Moïse Katumbi: Une identité confuse ». Ce quotidien indique que la MP n’a pas manqué de s’exprimer « au sujet du feuilleton Moïse Katumbi, qui a une identité confuse et qui veut défier les autorités compétentes en matière d’entrée dans le territoire d’un Etat souverain. » Pour elle, ajoute le journal, « la turpitude d’un individu ne peut conditionner la marche de la démocratie et éclabousser les autorités de la République. »

Dans un dossier de fond réservé aux profils des candidats, le trihebdomadaire AFRICA NEWS titre à sa Une : « Carte présidentielle : parcours, bilans et fiefs des principaux candidats, 2018 : forces et faiblesses des jokers ». Lancés dans la course à la présidentielle de 2018, un ancien Vice-président, trois anciens Premiers ministres, un ancien président de l’Assemblée nationale, un ancien gouverneur et ex-vice-premier ministre en charge de l’Intérieur ainsi que le chef du principal parti d’opposition se classent parmi les prétendants les plus sérieux, pense AFRCA NEWS. Mais ce journal ajoute un préalable : « allier condition nécessaire et condition suffisante en plus de pouvoir convaincre les indécis à l’issue des débats politiques.

Dido Nsapu/MMC


Autres titres

Revue de presse de ce lundi 22 octobre 2018

Deo

Revue de presse du vendredi 19 octobre 2018

Deo

Revue de presse du mercredi 17 octobre 2018

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus