congosynthese

Revue de presse de ce mercredi 10 octobre 2018

Le POTENTIEL qui consacre la Une de ce matin à l’affaire Moïse Katumbi, titre : « Procès Katumbi ce matin à la Cour de Cassation ». C’est ce mercredi 10 octobre 2018 que sera rouvert à la Cour de cassation le procès mettant en cause Moïse Katumbi dans une affaire de recrutement présumé des mercenaires, annonce le journal. « En face, le collectif des avocats qui, d’ores et déjà, relève des incohérences et des incongruités dans le chef de ceux qui veulent clouer Moïse Katumbi au pilori. », écrit Le POTENTIEL qui ajoute que les juges de la Haute Cour sont « sans qualité requise » car n’ayant pas encore prêté serment. Et du côté Katumbi, on l’attend à la barre, en même temps, « on lui refuse le passeport biométrique. », s’étonne le tabloïd.

Pour sa part, FORUM DES AS se penche sur le dossier du Parti lumumbiste unifié (PALU) et titre à la Une : « Le divorce d’avec la MP étant consommé. Présidentielle : le PALU donnera bientôt sa consigne de vote ». Le Parti lumumbiste unifié (PALU) envisage pour bientôt, une consultation de ses bases pour une ultime consigne de vote, rapporte ce quotidien. « Antoine Gizenga, Secrétaire général et chef du parti, l’a annoncé à haute et intelligible voix, à l’occasion de son 93ème anniversaire de naissance, célébré le samedi 6 octobre dans sa résidence familiale à Mont Fleury, l’un des quartiers nec-ultra-super de la ville de Kinshasa », écrit le confrère. L’occasion faisant le larron, poursuit le journal, Antoine Gizenga s’en est violemment et publiquement pris aux derniers arrêts de la Cour constitutionnelle, rendus le 3 septembre dernier. A savoir le verdict des requêtes des quatre, sur les six candidats Président de la République, dont le chef du Palu, autrefois recalés par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

L’AVENIR, de son côté, revient sur un accident du véhicule blindé de la Monusco et s’interroge en manchette : « Le camion blindé transportait des sacs de sable, des casiers de bière ou des minerais ? Embarrassée, la Monusco se fourvoie ». Pendant que des Congolais sont tués en désordre et en masse par les rebelles ougandais de l’ADF/NALU à Beni et dans ses environs, c’est le moment que nait une polémique sur le contenu d’un véhicule blindé de la Monusco, qui s’est renversé dimanche dernier à Beni, dans la province du Nord-Kivu, relate L’AVENIR.

Avant d’ajouter que même si les images qui ont circulé sur les réseaux sociaux démontrent que le camion contenait des casiers de bière et des minerais, à la Monusco, l’on estime que le véhicule transportait des sacs de sable pour se protéger lorsqu’ils sont en déplacement. « Des arguments à dormir débout et qui ont du mal à passer… », peste ce quotidien qui rappelle en même temps l’exigence du président de la République de voir le début effectif et substantiel du retrait de la Monusco.

AFRICA NEWS se concentre sur l’interview de Tryphon Kin-Kiey à Jeune Afrique et titre au bas de la Une : « Le coup de gueule de Kin-Kiey : Kabila détruit par sa Majorité ». Le trihebdomadaire a relayé les propos du candidat Tryphon Kin-Kiey Mulumba tenus à l’hebdomadaire panafricain. « Le président Kabila a été détruit non seulement par l’opposition, mais surtout la majorité. », a déclaré Kin-Kiey Mulumba repris par AFRICA NEWS.

Dido Nsapu/MMC 


Autres titres

Revue de presse du vendredi 16 novembre

Deo

Revue de presse du jeudi 15 novembre 2018

Deo

Revue de presse du mardi 13 novembre 2018.

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus