congosynthese

Revue de presse de ce lundi 22 octobre 2018

« Béni : le martyr d’un peuple non assisté ». C’est le titre qu’affiche LE POTENTIEL dans sa livraison de ce lundi 22 octobre 2018. Beni, territoire du Nord-Kivu, continue à compter ses morts, au moins 12 de plus tombés le week-end.

Le baromètre sécuritaire du Kivu, un projet mené conjointement par Human Rights Watch et le Groupe d’études sur le Congo, dénombre déjà au moins 235 morts au cours d’une centaine d’attaques menées entre janvier et septembre de cette année. Apparemment, affirme le confrère, les cris des habitants de Beni résonnent dans un vaste désert. La responsabilité du martyr de ce peuple est partagée entre la Monusco et le gouvernement.

La population de Beni est abandonnée à son triste sort. Pendant ce temps, note LE POTENTIEL, le pouvoir en place n’a d’yeux que sur les élections qu’il assure avoir déjà gagnées à l’avance, avec la complicité de la Ceni totalement acquise à sa cause.

Pour ce journal, les événements de Beni ont cependant un revers. C’est le doute qu’ils jettent sur le processus électoral, rendant presqu’hypothétiques les scrutins du 23 décembre 2018. Car, ces conditions d’insécurité pourraient bousculer davantage le calendrier électoral de la Ceni.

Dans un autre article publié dans ses colonnes, LE POTENTIEL rapporte que « Corneille Nangaa exige du gouvernement ‘les moyens requis pour les étapes critiques restantes’ ». Selon ce journal, le président de la Ceni est dans une situation délicate. Convié à la réunion interinstitutionnelle du vendredi 19 octobre, il a fait part de graves inquiétudes concernant le financement des « étapes critiques restantes » avant le grand rendez-vous électoral du 23 décembre 2018. Il a imploré le gouvernement de faire diligence pour mettre la Ceni dans les conditions de boucler le budget électoral.

FORUM DES AS rapporte que face à l’ombre d’une nouvelle transition qui se profile à l’horizon, Samy Badibanga plaide pour un langage de vérité. Le leader de la plateforme « Les Progressistes » craint qu’après avoir franchi des étapes difficiles, le processus actuel périclite et donne lieu à une nouvelle transition. En toile de fond, il évoque l’absence de consensus autour des matières controversées, en l’occurrence la machine à voter.

A propos justement de la machine à voter, LE PHARE s’interroge : « Quel est le ‘Plan B’ de l’Opposition ? ». Au regard de ce qui s’était passé en 2006, écrit ce journal, à savoir le boycott des élections par l’Udps sans « Plan B » et en 2011, à savoir la participation de l’Udps sans « Plan B », l’Opposition devrait arrêter des dispositions pratiques pour ne pas, soit déclarer forfait et ouvrir toute grande, au FCC, la voie de la conservation du pouvoir, ou participer aux élections sans un plan de surveillance des scrutins.

S’agissant du boycott, d’aucuns pensent qu’il n’offre, comme hypothétique alternative de pression sur le pouvoir en place, que le report des élections sur 2, 3 ou 5 ans, ce qui ne serait pas pour déplaire au Président de la République en fonction, qui reste en place jusqu’à l’investiture de son successeur.

Pour ce qui est de la participation aux élections avec la machine à voter, les partisans de cette option au sein de l’Opposition devraient convaincre leurs partenaires politiques de s’organiser pour la surveillance des scrutins.

L’AVENIR annonce la tenue d’un meeting populaire ce samedi 27 octobre 2018 par le FCC. Le professeur Néhémie Mwilanya, coordonnateur du Comité stratégique du FCC, a animé dimanche une conférence de presse à Kinshasa, dans un triple objectif. D’abord, apporter sa réponse à la question du silence observé depuis sa première conférence de presse, ensuite, fixer l’opinion sur sa position par rapport au processus électoral en cours et, enfin, annoncer la suite de son programme d’action d’ici aux prochaines élections, qui consiste dans l’annonce d’une série d’actions d’envergure tendant à obtenir la mobilisation générale des électeurs, tant à Kinshasa qu’en province, en vue dans élections du 23 décembre 2018.


Autres titres

Revue de presse du mardi 13 novembre 2018.

Deo

Revue de presse congolaise du lundi 12 novembre 2018.

Deo

Revue de presse du vendredi 9 novembre 2018 

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus