congosynthese

Revue de la presse kinoise de ce jeudi 20 juin 2019


Félix Tshisekedi suit de près l’affaire de viol collectif sur une gamine à Kinshasa. Cette affaire qui fait du boucan a atteint le sommet de l’Etat. Le verdict des juges a provoqué une explosion de colère dans l’opinion. Sur la toile, politiques, juristes et autres ont hurlé sur l’acquittement de cinq autres prévenus, en témoignent les journaux parus ce matin.
L’AVENIR rapporte au sujet du viol de l’écolière de 13 ans que le Chef de l’Etat se dit très préoccupé. Pour le quotidien de l’avenue Bas-Congo, le viol de la fille de 13 ans du complexe scolaire Révérend Ki, dans la commune de Lingwala, par ses collègues, ne cesse de susciter la désapprobation de tout le monde, surtout suite aux peines jugées dérisoires par beaucoup de gens.

Selon le confrère, le Chef de l’Etat se dit très concerné et très préoccupé par cette situation en tant que père de famille. Il s’associe à la douleur des parents et est en train de suivre l’évolution du dossier sur le plan judiciaire et avec les institutions de protection de la jeunesse.

LE POTENTIEL affiche, sur le même sujet, qu’il y a un cri d’indignation de Jeanine Mabunda Et Chantal Yelu. LE POTENTIEL rappelle que le sujet a été au menu de l’audience que la speaker de la Chambre basse du Parlement, Jeanine Mabunda, a accordée, mercredi 19 juin 2019 à la conseillère spéciale du Chef de l’Etat en charge de la lutte contre les violences sexuelles, du genre et de la jeunesse, Chantal Yelu Mulop.

De manière unanime, les deux personnalités ont poussé leur cri d’indignation pour que des mesures appropriées soient prises, fait savoir le quotidien de l’avenue Bas-Congo.

LE COURRIER DE KINSHASA martèle : le viol collectif d’une mineure de 13 ans jette Kinshasa dans l’émoi. En effet, le tabloïd note que l’affaire fait grand bruit dans la ville. L’indignation est à son comble. Des élèves censés accorder la primauté aux études ont préféré arpenté, un soir, la voie inextricable du sexe en laissant libre cours à des fantasmes longtemps contenus.

Viol collectif prémédité, poursuit LE COURRIER DE KINSHASA, tel est le grief imputé à un groupe d’adolescents qui, dans la soirée du 17 mai, ont pris la liberté d’abuser d’une mineure de 13 ans, dans un appartement au centre-ville de Kinshasa.

Le collège Révérend Kim où étudient la victime et ses bourreaux d’un soir n’avait visiblement plus leur contrôle en cette nuit fatidique. Loin de leurs encadreurs, les élèves ont planifié, à leur insu, l’organisation d’une fête d’anniversaire qui s’est transformée en un véritable cauchemar pour les descendantes d’Eve, commente le trihebdomadaire de l’avenue Colonel Lukusa.

Pour sa part, le site ACTU30.INFO titre que Félix Tshisekedi s’associe à la douleur des parents de la victime et suit l’évolution du dossier. Il ressort du journal en ligne que le tribunal pour enfant de Kinshasa Gombe avait rendu son verdict le 17 juin 2019 condamnant 2 des violeurs et acquittant 5 autres. Les faits se sont déroulés le 17 mai 2019 après que les violeurs aient pu droguer la jeune fille.

ACTUALITE.CD affiche : Viol de l’écolière de 13 ans : Mabunda a reçu la conseillère spéciale de Félix Tshisekedi. L’événement s’était déroulé le 17 mai, jour férié, dans un appartement de la commune de la Gombe. La victime a été droguée et les scènes du viol ont été filmées et partagées. Le tribunal pour enfants, siégeant à la Maison communale de Kinshasa, avait rendu son verdict le lundi 17 juin.

Sur les réseaux sociaux, des appels au soutien à la victime sont lancés. Plusieurs organisations sont également impliquées pour faire éclore la vérité, rapporte ACTUALITE.CD.

Le viol collectif d’une mineure de 13 ans jette Kinshasa dans l’émoi, écrit-on dans le site de CONGOACTUEL.COM.

Raymond Okeseleke

Loading...

Autres titres

Revue de presse du jeudi 12 décembre 2019.

Deo

Revue de presse du mercredi 11 décembre 2019.

Deo

La revue de presse de ce Mardi 10 Décembre 2019

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus