congosynthese

Revue de la presse de ce mardi 16 octobre 2018

Deux sujets d’actualité prédominent à la Une des journaux parus mardi 16 octobre à Kinshasa : la présidentielle 2018 et les expulsions des Congolais d’Angola.

A peine revenu de Lubumbashi, indique Forum des As, Adolphe Muzito ne s’avoue pas vaincu. Devant ses partisans, le leader de Nouvel Elan a annoncé une série de manifestations que l’opposition entend organiser dans les jours qui viennent.

« Nous envisageons des activités de terrain, entre autres des journées villes-mortes, des marches pacifiques et des meetings. Malgré la répression des manifestations, nous ne reculerons devant rien », a-t-il clamé.

A ce sujet, l’opposition a besoin d’une candidature commune pour espérer gagner la présidentielle du 23 décembre, selon Le Potentiel, qui conseille à Félix Tshisekedi et vital Kamerhe d’éviter la même erreur. Contre les oiseaux de mauvais augure, prévient le journal, les principaux leaders de l’opposition, en interne, pensent relever le défi en alignant un candidat commun le 23 décembre 2018.

« La dernière bataille pour réaliser ce rêve se joue entre l’UDPS Félix Tshisekedi et l’UNC Vital Kamerhe, lesquels ont à un moment donné offert une belle béquille au pouvoir chancelant de Kinshasa. À deux mois des élections prochaines, ces deux leaders n’ont plus droit à l’erreur », estime le tabloïd.

Du côté de la majorité au pouvoir, en cas de victoire du candidat Ramazani Shadary, révèle 7sur7.cd, André Kimbuta veut devenir soit Premier ministre, soit président de l’assemblée nationale, soit encore président du sénat. A en croire le portail, « le gouverneur de la ville de Kinshasa n’est pas allé par le dos de la cuillère pour exprimer ses ambitions politiques en cas de victoire à la présidentielle de Emmanuel Ramazani Shadary, candidat de la Majorité présidentielle. Après donc plus de 10 ans passés à la tête de la ville de Kinshasa, André Kimbuta Yango vise encore plus haut », fait remarquer le média en ligne.

Expulsions des Congolais

Un autre sujet à la Une des journaux de Kinshasa porte sur les expulsions massives des Congolais d’Angola.

« RDC : Le député Muyaya demande à She Okitundu de convoquer l’ambassadeur angolais », titre Actualité.cd. Le diplomate devrait s’expliquer sur les expulsions des Congolais du territoire angolais. « Nous devons protester contre ce traitement réservé à nos compatriotes. Que le gouvernement délègue une mission dans les province touchées », a affirmé le député à ce média en ligne.

Selon Le Potentiel, plus de 200 000 Congolais ont été refoulés d’Angola depuis le début de ce mois d’octobre. La majorité de ces compatriotes, explique le journal, ont été maltraités et dépouillés par les forces de sécurités angolaises avant d’être expulsés comme des bêtes.

Selon Cas-Info.ca, ACAJ demande au gouvernement angolais de diligenter une enquête sur les exactions commises sur les Congolais lors de l’expulsion.

L’Avenir appelle le gouvernement congolais à trouver une solution durable pour ces expulsions répétitives des Congolais.

De son côté, La Tempête des Tropiques dénonce le silence de Kinshasa face à cette situation qui traduit “l’indifférence et le manque criant de leadership dans le chef des dirigeants congolais”.


Autres titres

Revue de presse du vendredi 16 novembre

Deo

Revue de presse du jeudi 15 novembre 2018

Deo

Revue de presse du mardi 13 novembre 2018.

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus