fbpx
congosynthese.com

Rejet de la demande d’audition du sénateur à vie Joseph Kabila

Le président de la chambre d’instruction du procès Chebeya, le colonel magistrat Ekofo, a, en vertu du pouvoir discrétionnaire lui conféré par la loi, rejeté la demande formulée par la partie, d’auditionner le sénateur à vie Joseph Kabila, cité par le Major Paul Milambwe comme l’un des commanditaires de l’assassinat de Chebeya.

Le colonel magistrat Ekofo a désapprouvé cette demande, lors d’une audience de la Haute cour militaire tenue en chambre foraine dans la prison de Ndolo, dans l’affaire ministère public/partie civile Chebeya contre les prévenus Christian Ngoy Kenga Kenga, ancien commandant du bataillon Simba de la police et son garde du corps Jacques Migabo, accusés de détournement d’armes et munitions de guerre, association des malfaiteurs, assassinat, terrorisme et désertion simple.

Dans sa motivation, le président Ekofo a indiqué que la demande formulée par la partie civile Chebeya était qualifiée de malencontreuse du fait qu’elle vise une demande complémentaire et non principale, ajoutant qu’à l’audience du 12 janvier dernier, une des parties civiles, en l’occurrence la Voix de sans voix, par le biais de son avocat Me Eley, avait déjà plaidé. Cela étant, il a demandé à la partie civile Chebeya de se conformer à l’article 74 du code de procédure pénale qui indique les étapes à suivre dans un procès et de présenter sa plaidoirie.

En réaction, la partie civile Chebeya a sollicité à la Haute cour la remise à une semaine en vue de préparer sa plaidoirie.

Pour rappel, le 12 janvier dernier, Me Bondo, président du collectif des avocats de la partie Chebeya avait demandé à la Haute cour de le faire bénéficier du droit à un procès équitable en ordonnant la comparution de toutes les personnalités citées par le major Milambwe comme commanditaire du double assassinat de l’activiste de droit de l’homme Chebeya et de son chauffeur Bazana, dont le sénateur à vie Joseph Kabila.

Il a ajouté que le but de cette demande était de faire la lumière sur ce dossier afin de permettre à la partie civile de se tranquilliser.

Autres titres

Denis Mukwege invite la population Congolaise à dénoncer les messages d’incitation à la haine

Redaction

3ème  Conclave sur la situation de paix en RDC : les Chefs d’Etat de l’EAC ordonnent l’application immédiate d’un cessez-le-feu

Redaction

Kasaï-Central : Des acteurs impliqués dans la lutte contre les VBG en atelier de validation du plan d’action provincial de lutte contre les violences basées sur le genre

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus