congosynthese

Beni : phase décisive contre les ADF


Le Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et de sécurité, séjourne depuis hier mardi à Goma, où il est arrivé accompagné du chef d’état major des FARDC.  Gilbert Kankonde et le Général d’armée Célestin Mbala sont allés concrétiser les résolutions prises au cours du Conseil National De Sécurité tenu le  lundi 25 novembre, sous l’autorité du Président de la République, en rapport avec la situation sécuritaire préoccupante dans la ville de Beni.

Les deux personnalités sont chargées d’installer le Quartier Général avancé des Forces armées par rapport à cette ville marchande du Nord-Kivu, en proie depuis plusieurs années à l’insécurité engendrée par les forces négatives, pour l’heure sous les feux de l’Armée régulière. Le N° 2 du Gouvernement n’a pas manqué d’appeler, dès son arrivée, la population à garder son calme, pour ne pas perturber les actions d’envergure en cours.

Quant à la seconde résolution, elle concerne la Mission des Nations-Unies pour la stabilisation de la RDC, MONUSCO en sigle, qui s’apprête à « renforcer la coopération avec ses partenaires et travailler étroitement avec les autorités pour trouver conjointement des solutions en faveur de la population de Beni ».

Ce sont des propos attribués à Mathias Gillmann, Porte-parole par intérim de la MONUSCO, en réaction à la question sur la situation de Beni ,abordée lors du Conseil national de sécurité auquel  la Représentante spéciale du Secrétaire général en République démocratique du Congo, Leila Zerrougui, était conviée en présence des membres du Gouvernement et de l’état major. La Mission tient, face à la diabolisation dont elle est l’objet sans oublier les attaques contres les installations, à cet appel :

« L’unité, le calme et la détermination doivent nous guider pour mettre fin aux agissements criminels et lâches des ADF contre les populations civiles ». Tout en comprenant la colère et la frustration de la population après de nouvelles attaques meurtrières perpétrées par les ADF, elle « a néanmoins souligné que s’attaquer aux installations de la Mission et à celles des autorités locales ne fait qu’affaiblir la lutte menée par les Forces armées de la République démocratique du Congo contre les ADF ».

S’inquiétant aussi de la diffusion d’informations qu’elle considère  mensongères à son endroit et d’appels à la violence sur les médias sociaux, elle invite tous les acteurs politiques, religieux et médiatiques à soutenir le retour au calme nécessaire à la fois à la lutte contre les ADF et à la continuité essentielle de la riposte Ebola.

Les nouvelles stratégies arrêtées insistent sur l’appel au calme de la population qui se trouve infiltrée par les éléments nuisibles, délogés de leurs tanières et mis en déroute. Avec le couvre-feu décrété dans cette partie du Grand Nord, la vigilance doit être renforcée et une bonne collaboration entre les forces de l’ordre et la population vivement recommandée pour contrer cette guérilla urbaine.

Loading...

Autres titres

Le Chef de l’État a présidé la 13ème réunion du Conseil des Ministres.

Deo

RDC:Victime des accusations dans les tueries de Beni,l’ancien gouverneur Eugène Serufuli dément formellement son implication

Kabumba Katumwa

RDC: La lucha exige le limogeage des généraux des FARDC “affairistes”

Kabumba Katumwa

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus