fbpx
congosynthese.com

RDC/SADC : Atelier pour l’élaboration des recommandations nutritionnelles régionales

Dans le cadre des activités de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC), en rapport avec la nutrition, le ministère de l’Agriculture, en partenariat avec la FAO, a ouvert, ce mardi 19 octobre 2021 à l’hôtel Royal à Kinshasa, les travaux pour l’élaboration des recommandations nutritionnelles régionales.

Durant deux jours, les experts en agriculture et santé vont étudier ensemble les problèmes liés à la malnutrition en République Démocratique du Congo.

A la fin de cet atelier, ces experts auront à élaborer le document dressant l’état nutritionnel de la RDC et l’examen de tous les éléments qui attestent cela. Ils vont identifier des problèmes prioritaires principaux qui devront être traités par les recommandations alimentaires régionales au niveau de la région SADC, dans le cadre de la grille-Sadc de problèmes prioritaires de 16 États membres de la SADC.

Plusieurs objectifs sont poursuivis par ces échanges, notamment créer un groupe de travail technique multisecteur des recommandations nutritionnelles régionales de la SADC; partager des analyses de situations relatives à la nutrition et l’alimentation et des synthèses d’examen des données scientifiques ; cerner les problèmes et les facteurs nutritionnels et les facteurs nutritionnels et alimentaires susceptibles de donner forme et contenu aux recommandations nutritionnelles régionales de la SADC ; s’entendre sur les problèmes prioritaires que doivent traiter les recommandations nutritionnelles régionales de la SADC.

Selon Augustin Baharanyi Murhula, directeur DEP/Agriculture, coordonnateur du PNDA et géniteur du PROSANA, cette rencontre qui réunit les experts de l’agriculture et de la santé permettra d’étudier ensemble les voies et moyens pour voir comment le Programme de sécurité alimentaire et nutritionnelle en agriculture (PROSANA) et le Programme national de nutrition (PRONANUT) vont œuvrer ensemble afin de mettre un terme à la malnutrition dans notre pays.

En tant que congolais, artisan de la nutrition, dit-il, « nous allons élaborer des recommandations dans le cadre de la SADC pour mettre fin à la malnutrition au pays, juguler la pauvreté et mettre fin à la faim qui est l’objectif de développement durable ».

Il a affirmé que le ministère de l’Agriculture avait jadis oublié ses grandes responsabilités de pouvoir nourrir la population mais aujourd’hui grace au slogan du chef de l’État, Félix Tshisekedi, axé sur la revanche du sol sur le sous-sol et le dynamisme du ministre de l’Agriculture, Désiré M’zinga Birihanze, a organisé après 30 ans les États généraux de l’agriculture. Des assises qui d’après lui, ont consisté à élaborer un bilan, à détecter les failles ayant bloqué la réalisation ou l’atteinte de tel ou tel autre objectif et à trouver comment changer de fusil d’épaules pour améliorer les conditions de vie des populations.

Le géniteur du PROSANA rappelle qu’aujourd’hui, avec l’aide des partenaires au développement et le coup de pouce du ministre de l’Agriculture, le pays va pas à pas dans la réalisation de deux objectifs qui sont de donner à manger à la population et de quitter l’agriculture de « substance pour celle de la commercialisation » dans le but d’améliorer les revenus des populations.

En outre, Augustin Baharanyi a révélé qu’un programme national de développement agricol sera opérationnel d’ici 2022. Ce programme, indiqué-il, a déjà bénéficié d’un financement de 1,5 milliards de dollars américain de la Banque mondiale.

Il va s’étaler sur une période de 15 ans à travers 17 provinces dans l’objectif de mettre fin à la faim, juguler la pauvreté et améliorer les conditions de vie de la population.

Jul A

Autres titres

Exclusif : Félix Tshisekedi reçoit les évêques de la CENCO

Patrice Kayembe

KOFFI OLOMIDE: JE SUIS PRET A ALLER AU COMBAT POUR MON PAYS, POUR MES FRERES DU NORD KIVU,

deo

Culture : La 1ère édition du festival international de Masi-Manimba fixée en juillet 2022

Juliette Aloki

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus