fbpx
congosynthese.com

RDC/ RWANDA : Des mouvements citoyens de nouveau dans la rue pour exiger le départ de Vincent Karega.

Les mouvements citoyens ne lâchent pas prise. Ils sont de nouveau descendus ce mercredi dans les rues de la capitale pour exiger le départ l’ambassadeur Rwandais Vincent Karega.

Il lui est reproché de cracher sur la mémoire des milliers des congolais massacrés à l’EST, en tenant des propos contre les sinistres des massacres de Kasika au Sud-Kivu Via son compte Twitter.

Outre l’expulsion de l’ambassadeur Rwandais Vincent Karega, les mouvements citoyens notamment la Lutte pour le Changement (LUCHA), Filimbi qui ont organisé ce sit-in, exigent la fin des massacres des congolais à l’Est de la RDC, la mise en œuvre des recommandations du rapport Mapping à travers la création d’un Tribunal international sur les crimes commis en RDC et la cessation des menaces contre le Prix Nobel de la paix 2018, le Dr Denis Mukwege.

La marche est partie du Rond-point huileries et elle a comme point de chute le ministère des Affaires étrangères où un mémo sera déposé à la ministre Marie Tumba Nzenza.

En date du 04 septembre dernier les mouvements LUCHA et FILIMBI avaient organisé un sit-in devant l’ambassade du Rwanda pour exiger le départ de Vincent Karenga. Ils ont été dispersés par la police.

Pour rappel, l’ambassadeur du Rwanda en RDC avait d’abord craché sur bilan des massacres de kasika en réaction d’un tweet et s’est récemment opposé à la proposition du Prix Nobel Dénis Mukwege; sur la création d’une juridiction internationale pour statuer sur les massacres en RDC; notamment celui de Kasika au Sud-Kivu en 1998; dans lequel les militaires rwandais seraient impliqués.

Autres titres

RDC : Joseph Kabila défend sa thèse ce vendredi en Afrique du Sud

Patrice Kayembe

Kinshasa : L’artiste comédien Kadiombo n’est plus

deo

Sud-kivu : Trois morts dont deux militaires de FARDC tués à Nyangezi .

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus