fbpx
congosynthese.com

RDC: révocation du haut représentant du Chef de l’Etat aux IXe jeux de la francophonie

Le haut représentant du Chef de l’Etat aux IX ème jeux de la francophonie, Didier Tshiyoyo a été démis de ses fonctions. Le rapporteur adjoint du comité national de ces jeux, Barthélemy Okito l’a confirmé ce mercredi 05 janvier à Radio Okapi, sans en préciser le motif. Par ailleurs, les travaux de construction des infrastructures qui devront accueillir, du 19 au 28 août 2022, ces jeux de la francophonie de Kinshasa ont pris du retard.

Ces travaux sont scindés en deux parties. Il y a d’une part, le village soit les immeubles où doivent loger les délégations et d’autre part, les aires de jeu où les jeux doivent se dérouler.

Parmi les sites retenus par la RDC pour ces jeux, il y avait d’abord l’enceinte de la foire Internationale de Kinshasa, Fikin située dans la commune de Limete. 

Le gouvernement de la RDC s’est ensuite rétracté et a opté pour l’enceinte du stade Père Raphaël de la Kethule dans la commune de Kalamu. 

Sur ce site, 12 immeubles de 7 étages chacun devaient être érigés, dans le délai pour accueillir les différentes délégations. 

Mais les travaux de construction de ces bâtisses n’ont pas démarrés, car le contrat signé entre la RDC et l’entreprise retenue pour l’exécution de ces travaux a été annulé à l’amiable, pour défaut de temps dans la faisabilité surtout la réalisation de ces ouvrages, avait alors annoncé le comité national des jeux de la francophonie.

Finalement, le projet est revu. Plus de construction des bâtiments mais à la place l’érection des préfabriquées, décide le comité.  Le contrat va être signé avec une autre entreprise, et le 15 juin était la date retenue pour rendre ces édifices. 

Toutefois, le rapporteur adjoint de la commission d’organisation des jeux de la francophonie se veut rassurant, malgré les difficultés de décaissements des fonds et le retard dans l’exécution des travaux. Pour Barthélemy Okito, les Jeux de la Francophonie seront bel et bien organisés à Kinshasa du 19 au 28 août 2022. Il confirme que les Jeux ne seront ni délocalisés, ni reportés.

Mais, le reporter de Radio Okapi a constaté ce mercredi que les travaux sont à l’arrêt. Sur les 12 fondations prévues pour la pose des préfabriquées, 3 seulement sont terminées. 

Interrogé mardi 04 janvier par le médias actualité.cd, le directeur du comité national de neuvième jeux de la francophonie, Isidore Kwandja Ngembo, a précisé que l’entreprise qui s’occupe des préfabriqués travaille déjà. Les matériels vont être acheminés en mi-janvier.  

Et le rapporteur adjoint de ce comité a déclaré à Radio Okapi que d’ici le 15 juillet, le village des jeux, fait en préfabriqué sera déjà prêt.

«  Pour le reste, l’argent est déjà débloqué. L’enjeu pour tout le monde c’est le 15 juillet tout devra être en place pour l’organisation de ces jeux », a confirmé Barthélemy Okito.

Par ailleurs, certaines sources avancent l’hypothèse de délocalisation du village des jeux vers le site de l’Université de Kinshasa, en cas de retard de construction.

Ce que réfute Barthelemy Okito : « trop des rumeurs, c’est maintenant que l’État congolais va débloquer le fond. J’apprends que c’est autour de 52 à 53 millions pour que tous les travaux commencent de manière à ce que fin avril tout soit prêt avec l’arrivée des toits métalliques et des préfabriqués. Ils ont deux mois pour monter. Donc, tout est clair maintenant »

Ces jeux de la francophonie sont programmés du 19 au 28 août 2022. Quarante-deux états et gouvernements ont déjà annoncé leurs participations.  

Autres titres

Denis Mukwege invite la population Congolaise à dénoncer les messages d’incitation à la haine

Redaction

3ème  Conclave sur la situation de paix en RDC : les Chefs d’Etat de l’EAC ordonnent l’application immédiate d’un cessez-le-feu

Redaction

Kasaï-Central : Des acteurs impliqués dans la lutte contre les VBG en atelier de validation du plan d’action provincial de lutte contre les violences basées sur le genre

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus