RDC: Reprise des affrontements entre l'armée congolaise et les M23 à Nyamubingwa

Forces armées de la RDC (FARDC) et les rebelles du M23 dans l'est de la République Démocratique du Congo (RDC), avec le soutien des résistants Wazalendo. La situation sécuritaire reste précaire dans la région, en proie à l'activisme de groupes armés locaux et étrangers

Apr 15, 2024 - 09:00
 0
RDC: Reprise des affrontements entre l'armée congolaise et les M23 à Nyamubingwa
Photo illustration

Les hostilités ont repris ce lundi matin dans l'est de la République Démocratique du Congo (RDC), opposant les Forces armées de la RDC (FARDC) aux rebelles du Mouvement du 23 mars (M23). Selon les informations recueillies par le journaliste, Justin Kabumba, les affrontements se déroulent actuellement dans le Nyamubingwa, en groupement de Mupfunyi Shanga, dans le territoire de Masisi.

Les forces armées congolaises bénéficient du soutien des résistants Wazalendo, un groupe d'autodéfense local, dans leur lutte contre les rebelles du M23. Cette reprise des combats intervient après une journée de dimanche déjà marquée par des affrontements sur l'axe Vunano-Kimoka et à l'endroit communément appelé "Chez Madimba", ainsi que sur d'autres collines surplombant la cité de Sake, dans le groupement Kamuronza, toujours dans le territoire de Masisi.

La situation sécuritaire dans l'est de la RDC reste précaire depuis plusieurs années, en proie à l'activisme de groupes armés locaux et étrangers. Le M23, est l'un des groupes les plus actifs dans la région. Ils sont accusés de nombreuses exactions contre les populations civiles et de déstabiliser la région.

Les autorités congolaises et d'autres couches de la population sont vivement préoccupées par la persistance de ces violences et appellent à une solution durable pour ramener la paix et la stabilité dans l'est de la RDC. Les efforts se poursuivent pour trouver une issue politique à ce conflit, tout en renforçant les capacités des forces de sécurité congolaises pour assurer la protection des populations et lutter contre les groupes armés.

En attendant, les affrontements se poursuivent sur le terrain, provoquant le déplacement de milliers de personnes et aggravant la crise humanitaire dans la région. Les organisations humanitaires présentes sur place continuent de fournir une assistance vitale aux populations affectées par les violences, tout en appelant à un accès sécurisé et sans entrave pour leur venir en aide.

Face à cette situation, la communauté internationale est invitée à redoubler d'efforts pour soutenir les initiatives de paix et de stabilisation dans l'est de la RDC, et à encourager les parties prenantes à s'engager dans un dialogue constructif pour mettre fin aux violences et garantir la sécurité et le bien-être des populations locales.

What's Your Reaction?

like

dislike

love

funny

angry

sad

wow