fbpx
congosynthese.com

RDC: Probable retour en prison de Makabuza après son raté à Goma ce mardi

Pendant que plusieurs agents de la SOCOC, membre de la famille proches ,amis et connaissance étaient très mobilisés ce mardi 12 janvier à l’aéroport international de Goma pour accueillir l’ancien condamné Modeste Makabuza après sa libération de la prison de Makala, l’homme d’affaire n’a pas foulé ses pieds sur la terre volcanique de Goma au Nord-Kivu.

Chats ,danses , calicots avec messages de bienvenue au patron de Sococ étaient au rendez-vous à l’aéroport de Goma.

L’annonce de son arrivée ratée à Goma a été faite par le député provincial Simba Komayombi,l’un des membre du comité d’accueil.

« Je voudrais dire merci aux fils et filles de Goma d’avoir été là pour accueillir leur fils ,notre notable de la ville de Goma modeste Makabuza, je dis merci c’est un bon exemple d’amour et de fraternité et là je voudrais dire merci à notre chef de l’État Félix Tshisekedi de l’avoir libéré. Le message est que modeste ne se sentait pas bien voilà pourquoi il n’a pas été prêt de venir aujourd’hui, donc il ne vient plus «  a déclaré à la presse Simba Komayombi.

« Un coup de foudre lâche » un habitant de Goma venu l’attendre.

Très mobilisé à l’aéroport, vêtues tous en blouse blanche, des mamans des différentes associations étaient présentes aussi à l’aéroport.

Visiblement fâchées de cette nouvelle de la non arrivée ce mardi à Goma de Makabuza, elles appellent à l’implication du chef de l’État Félix Tshisekedi.

« Nous venons d’apprendre que notre fils ne va plus arriver aujourd’hui et les gens disent qu’il va encore retourné en prison pour ? Que le chef de l’État nous aide si non nous n’ allons pas supporter » déclare une dame .

Ces mamans avec des signes de déceptions promettent des manifestations de grande envergure dans les jours qui suivent si une fois leur fils Makabuza ne vient pas comme prévu.

Sans trop de détails, une source précise que Modeste Makabuza aurait été bloqué à Kinshasa.

Condamné pour détournement de fonds dans le programme des 100 jours du chef de l’État, l’homme d’affaires Modeste Makabuza a bénéficié de la grâce présidentielle.
Quelques jours après les ONG de défense des droits de l’homme ont dénoncé une fraude dans l’application de l’ordonnance présidentielle de fin d’année.

Les  directeurs généraux Benjamin Wenga et Modeste Makabuza de la Société congolaise de construction étaient condamnés à deux ans et demi et cinq ans de travaux forcés.

Avec cette dénonciation, malgré la libération de ces deux hommes, il serait encore possible de retourner en prison ?

Est ce que ce scandale dénoncé dans l’ordonnance serait à la base de la non arrivée à Goma de l’homme d’affaires Modeste Makabuza, voilà des questions que plusieurs internautes se posent, sans donner des réponses exactes.

Autres titres

Rejet de la demande d’audition du sénateur à vie Joseph Kabila

deo

Les députés provinciaux de l’UDPS prennent acte de la démission de Jean-Marc KABUND

deo

RDC: Rainforest et le Centre Pulitzer alertent sur le danger que court la forêt de Mangroves

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus