fbpx
congosynthese.com

RDC : Pour Congo Positif, le manque d’emploi est à la base de la consommation des drogues par les jeunes

Le parti politique Congo Positif monte au créneau face au phénomène Bombé, une drogue consommée par les jeunes.

Dans un message parvenu à la rédaction de Congosynthèse.Com ce jeudi 26 août 2021, Didier Iteku secrétaire national de la jeunesse de cette formation politique, attribue le manque d’emplois aux jeunes, à la consommation de cette drogue.

« Nous conseillons aux jeunes qui sont dans la consommation de ces drogues( bombé et muvoke) d arrêter immédiatement et de s affilier à Congo Positif pour combattre le Chômage avec des armes légales telle que le respect de l’article 36 de la Loi mère qui est la Constitution. «Car nul ne peut ignoré que la cause principale de ce phonème reste le manque d emploi»« , lit-on dans ce message.

Dans la foulée, Didier Iteku regrette de voir les jeunes qui constituent l’avenir de demain, se donné à cette pratique.

« Regrettable de voir les jeunes appartenant à un pays qui a presque toutes les richesses consommer de la pourriture à la place de tout ce que Dieu les a donner comme merveille. Cette drogue fabriquée à partir des résidus des tuyaux d’échappement des véhicules nous inquiètent énormément« , a-t-il ajouté.

Par la même occasion, le parti cher à Dieudonné Nkishi Kazadi salue l’initiative prise par le Président de la République Félix Antoine TSHISEKEDI qui a attiré vendredi dernier au cours du conseil des ministres, l’attention des membres du gouvernement sur ce phénomène inquiétant dans le souci de cibler les causes et de trouver des solutions idoines.

Les jeunes de Congo Positif, rappelle aux membres du Gouvernement que ce phénomène est dû au manque d emploi, d’où la nécessité pour L’Etat de trouver les mécanismes de création d’emplois pour les jeunes et soutenir ceux qui sont dans l entreprenariat.

Soulignons que, d’après quelques toxicologues congolais, les conséquences de cette drogue artisanale sont très néfaste, elle endommage rapidement le cerveau et elle est très nuisible à la santé.

Parmi les effets de cette consommation, on cite notamment ; dormir debout, pleurer ou rire, se gratter, visage déformé (zombies) et un état d inconscience très élevé, « si cela continue nous aurons dans un laps de temps un grand nombre des jeunes avec un comportement déraisonnable et extravagant ce qui constituera un danger pour la population congolaise et une énorme perte pour la république ».

Autres titres

Procès Chebeya : « Après le crime, nous sommes allés à la résidence de Mukalayi chacun des meurtriers a été récompensé de 50 USD » témoigne le policier Mugabo

Patrice Kayembe

Augustin Kibassa à l’assemblée nationale : «Le ministre de PTNTIC n’est pas gestionnaire des revenus du RAM»

Patrice Kayembe

RDC : L’auteur de la question sur le RAM fait 3 propositions au ministre Kibassa

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus