fbpx
congosynthese

RDC: « On doit continuer à mobiliser la communauté sur la prévention de l’extrémisme violent  » ( Passy Mubalama)

Passy Mubalama coordinatrice de l’organisation Aidprofen en RD Congo , une organisation qui promeut les droits des femmes et des enfants victimes des conflits armés, les victimes de violences sexuelles et les enfants délaissés et abandonnés pour cause de guerre ,appelle le gouvernement congolais à s’impliquer totalement pour qui ait retour total de la paix dans la partie Est du Pays .

 » Nous pensons que le gouvernement congolais devrait vite s’impliquer pour que tous ces groupes armés que nous avons au pays responsables, malheureusement des plusieurs violations à cause de l’extrémisme prennent fin. cela pourrait beaucoup aider la population à vivre finalement dans la paix » précise Madame Passy Mubalama.

D’apres cette dernière , le gouvernement congolais à une part de responsabilité dans le sens ou on doit continuer à sensibiliser la communauté autour de la prévention non seulement de l’extrémisme violent mais par rapport à toutes les questions de la consolidation de la paix.

 » Nous, nous travaillons dans différents territoires, comme Masisi,Lubero ,un peu partout, mais quand on parle avec la communauté leur grand besoin, c’est le retour de la paix « , ajoute-elle .

Malgré le changement du régime , madame mubalama pense par ailleurs qu’il ya encore beaucoup des choses à faire du fait que les violations de droits humains continuent à être enregistrées.

 » A Beni il y a des gens qui continuent à mourir, nous le déplorons à Masisi, partout où nous travaillons il y a toujours des cas des femmes et des jeunes filles qui sont victimes des violences sexuelles et d’autres formes malheureusement de violences, il y a toujours des cas de kidnappings ,c’est vraiment de situation qu’on accepte pas, que ça soit dans le régime passé ou dans le nouveau régime , ils doivent prendre conscience de leur responsabilité en tant que gouvernement pour se rassurer que nous en tant que population nous pouvons vivre dans la sécurité et en paix » exhorte t-elle.

Ce message a été fait à la presse lors d’une interview avec les journalistes à l’occasion de la tenue de la finale d’un concours artistique organisé à Goma par (AIDPROFEN) et ses partenaires.

Ce concours portait sur la prévention de l’extrémisme violent en République démocratique du Congo.
D’après la coordinatrice quatre disciplines ont été au coeur, notamment, le dessin , le théâtre, chanson et la musique .

« A travers ces œuvres nous voulons expliquer c’est quoi l’extrémisme violent, comment est-ce qu’on peut arriver à prévenir de l’extrémisme  » a en croire les organisateurs.

A la fin du concours,ces derniers se sont dits très satisfait du déroulement de l’activité. Ils ont rencontré les attentes de la population avant de promettre que les belles œuvres qui ont été produites pourront servir dans le prochains jours pour continuer avec la sensibilisation.

Justin Kabumba

Autres titres

PROTECTION DE TEMOIN ET VICTIME EN DROIT RDC, MYTHE OU REALITE ?

deo

RDC : « Hier, c’était Henri Magie. Aujourd’hui Barnabé Milinganyo, condamné pour offense au chef de l’Etat. Qui sera le prochain ? » (Félix Kabange)

deo

Beni: 11 détenus s’évadent de l’amigo du Parquet près le TGI

deo

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus