fbpx
23.1 C
Kinshasa
July 14, 2020
congosynthese

RDC-Mois de la femme: Étudier et être compétitive sur le marché(F.Makalikali, koma Ebola)

La femme est capable de produire le travail de même qualité que celui produit par l’homme.

Cette conviction ,je la puise de mon expérience personnelle dixite Florence Makalikali rédactrice en chef du bulletin “koma Ebola” en ville de Beni,l’une des villes du Nord-Kivu à l’Est de la RDC touchée par la dixième épidémie d’ Ebola ayant fait plusieurs morts.

Koma Ebola est un bulletin quotidien que produit l’organisation internationale lnternews en collaboration avec le collectif des radios et télévisions communautaires du Nord-Kivu, CORACON. Ce bulletin donne des informations sur la maladie à virus Ebola.

CORACON participe dans la campagne média for women qu’organise son partenaire “Free Press Unlimited ,une organisation Néerlandaise qui finance des projets journalistiques. Cette campagne vise à promouvoir la femme dans la presse. Elle est exécutée durant le mois de mars de toutes les années.

Le magasine congosynthese,un média international en ligne dans ce cadre a approché Florence Makalikali pour savoir comment elle parvient à assumer ses fonctions en tant que rédactrice en chef de l’équipe de production du bulletin “Koma Ebola”.

Elle assume ces fonctions depuis le mois de février de l’année 2019 avec une équipe qui compte une seule femme et une dizaine d’hommes.

Je demande aux femmes d’étudier et bien se concentrer aux études. Moi je suis graduée en sciences de l’information et de la communication.j’ai vu l’opportunité chez Internews où je travaille pour le moment .si je maintiens ce poste jusqu’à nos jours , c’est parce-que j’ai étudié. Mes chefs et les personnes avec qui nous travaillons sont satisfaits du travail que je produis” a déclaré Makalikali.

Généralement dans la culture ici chez nous ,les hommes pensent que les femmes sont faibles. Quelques fois, certains hommes que je dirige ne digèrent pas bien le fait que c’est moi qui suis femme qui les dirige.ils les manifestent par la résistance de ne pas adapter le travail selon mes orientations. Devant certains défis comme par exemple l’insécurité ,soit en cas de coupure de la connexion , je réfléchis sur les pistes de solution.j’applique aussi la bonne communication avec ma hiérarchie et les membres de l’équipe en cas d’insécurité pour savoir l’attitude à adopter pour tous les membres de l’équipe. Grace à ma façon de faire,j’arrive à me faire accepter, affirme-t-elle.

Son travail est apprécié (Koma Ebola)

“Nous apprécions le travail qu’abat Florence dans son bulletin a dit Zamole kitambala habitant de Beni-Malepe abordé par le reporter de congosynthese.com

Cependant ajoute cette source tout en se demandant, pourquoi elle n’entraîne pas aussi d’autres femmes pour qu’elles deviennent aussi fortes comme elle? .cela constitue une faiblesse de sa part.

Si les préjugés portés à l’égard de la femme dans notre société les limitent ,elle pourrait étudier mais jamais mettre en application ce qu’elle a appris à l’Université , conclut Florence Makalikali.

Jean Mukunguliro ,Depuis Beni

Autres titres

Marche anti- Malonda :Le MLC de J.Pierre Bemba absent de la marche de Lamuka à Goma

Kabumba Katumwa

Ituri : Des déplacement massif signalé au village Irumu-Abembi après la tuerie de 5 civils par des rebelles

Kabumba Katumwa

Sud-Kivu: Un mort et des blessées dans l’incendie d’une maison

Kabumba Katumwa

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus