fbpx
congosynthese.com

RDC : Matata Ponyo prêt à faire face à la justice qu’il qualifie d’être « politiquement instrumentalisée »

Matata

L’ancien premier ministre Matata Ponyo a annoncé ce vendredi 7 mai, son retour à Kinshasa, dans la capitale congolaise pour faire face à la Justice.

« De Conakry où je me trouve au service de l’Afrique, j’ai décidé d’écourter mon séjour de travail et de rentrer à Kinshasa pour faire face à une justice politiquement instrumentalisée. Je suis fier d’avoir servi mon pays dans la transparence et crois en la force de la vérité« , a-t-il twitter.

En effet, une demande de la levée d’immunité du sénateur Matata Ponyo, a été adressée au Sénat pour face à la justice qui avait ouvert un dossier sur la gestion du programme de Bukanga Lonzo.

L’Inspection générale des Finances (IGF) avait engagée une enquête avant d’identifier les auteurs de la débâcle de ce parc agro- industriel.

« 6 personnes sont identifiées comme des responsables, dont 2 sont couvertes par des immunités parlementaires, un expatrié, un Congolais en fuite à l’étranger et un autre Congolais vivant au pays », avait indiqué l’IGF Jules Alingete Key.

D’après l’IGF, le sénateur Augustin Matata Ponyo est l’auteur intellectuel de la débâcle financière de ce parc, car il intervenait tout au long du cycle de vie du projet tout au moins à travers le fait que son Bureau était le centre d’engagement de toutes les dépenses du projet.

Il affirme que la débâcle de ce parc ne se réduit ni à la simple signature du contrat de gestion entre l’État congolais et Africom, ni à la gestion quotidienne par ce dernier. Il se situe aussi bien à la conception, à la planification, au choix du partenaire et aux actes de gestion.

Face à toute les accusations formulées dans le rapport de l’IGF, le Premier Ministre honoraire indique que la Primature et le Chef du Gouvernement n’étaient pas impliqués dans la gestion des fonds du projet.

Il charge l’entreprise Africom qui était chargée de l’exécution technique et financière du projet sur base du contrat signé entre elle et les quatre membres du Gouvernement.

Matata Ponyo qualifie d’une démarche purement « politique », les rapports de l’inspecteur général de finance.

Jul A

Autres titres

Rejet de la demande d’audition du sénateur à vie Joseph Kabila

deo

Les députés provinciaux de l’UDPS prennent acte de la démission de Jean-Marc KABUND

deo

RDC: Rainforest et le Centre Pulitzer alertent sur le danger que court la forêt de Mangroves

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus