fbpx
23 C
Kinshasa
July 13, 2020
congosynthese

RDC: Manifestation contre les lois Minaku-Sakata : Le député Josué Mufula dénonce la complicité de la police

La police congolaise est accusée de complicité pendant les récentes manifestations enregistrées dans la capitale congolaise. C’est la déclaration du député national Josué Mufula qui condamnne les violentes attaques des résidences privées de certains cadres et députés du F. C.C lors des mouvements de protestation des militants de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/Tshisekedi) tenus à Kinshasa.

Ce mercredi dans la matinée c’est la résidence de Jean Marie Kasamba le patron de l’espace 50 qui a été sabotée par les militants. S’en est suivi de la salle de fête de l’ancien gouverneur de la ville de André Kimbuta et d’Emmanuel Ramazani Shadary. Tous connus comme des hommes forts de l’ancien régime dirigé par Joseph Kabila Kabange. Par ses attaques les combattants de l’Udps veulent faire échec à l’examen des propositions de trois initiées par Aubin Minaku et Gary Sakata sur la réforme de l’appareil judiciaire congolais.

Pour l’élu de Goma, il est inadmissible de s’attaquer aux bâtiments publics et domiciles privés pour revendiquer ses propres droits. Il invite les congolais de faire preuve d’indulgence.

La sécurité doit primer au dessus de tout selon lui. Les divergences d’un tel ou d’un tel autre camp politique doit être misent de côté. Et cela pour permettre à la RDC d’avancer et non de reculer d’un pas en arrière. Josué Mufula appelle donc la hiérarchie à prendre des mesures drastiques pour calmer cette tension qui prend de plus en plus de l’ampleur. Aussi,il appelle les autorités à assurer la sécurité des élus du peuple.

” Je ne suis pas d’accord avec le recourt à la violence ainsi qu’à la permissivité devant l’œil complice de la PNC dont la mission régalienne est de protéger les personnes et leurs biens sans tenir compte de leurs appartenances politiques” , a déclaré le député national Josué Mufula.

Pour cet élu du peuple avec ces actes barbares la RDC régresse démocratiquement à quelques jours de la célébration du 60 ième anniversaire de son indépendance acquise depuis 1960.

Josué Mufula s’est dit choqué de voir plusieurs jeunes être utilisés abusivement par les acteurs politiques congolais pour imposer un point de vue politique des uns ou des autres sans savoir les vrais mobiles .

“J’aimerais aussi et surtout voir les politiciens recourir à ces jeunes au moment de partage des postes soit des autres avantages avec tous les risques qu’ils encourent dans leur lutte ” déplore cet élu du peuple.

Pour rappel la proposition de ces trois projets de lois organique a déclenché un tollé dans l’hémicycle du palais du peuple. Les élus ne s’accordent pas. Même les leaders de Lamuka dont Bemba, Katumbi, Fayulu et Muzito disent non à cette réforme.
Notons que les mêmes manifestations ont aussi eu lieu à Lubumbashi pour dire non à ces lois organiques.

Justin Kabumba

Autres titres

Butembo/marche anti-Malonda: Gaz lacrymogènes pour disperser les militants de Lamuka

Kabumba Katumwa

Marche/anti-Malonda : plus de 40 militants de Lamuka interpellés par la police à Goma

Kabumba Katumwa

Début de la marche de Lamuka à Goma,la police encadre les manifestants

Kabumba Katumwa

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus