fbpx
congosynthese.com

RDC : L’insécurité et embouteillages dans les grandes villes au centre des discussions à la Primature

Le Premier Ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge, a tenu une séance de travail et d’analyse stratégique, le mardi 25 mai 2021 à la Primature, avec les autorités politiques, administratives et de la Police concernées en vue de trouver des solutions durables aux problèmes d’insécurité, d’embouteillages et de voirie dans la province de Kinshasa.

D’après le Vice-Premier Ministre en charge l’Intérieur et Sécurité, Aselo Okito, quelques mesures seront prises après diffentes réunions en vue d’améliorer les conditions des Congolais à Kinshasa et dans les grandes villes du pays en ce qui concerne la sécurité et les embouteillages.

 » Beaucoup des mesures vont être annoncées pour la ville de Kinshasa par rapport à la voirie, à toute cette situation d’embouteillages, de comportement de kinoises et des kinois, ainsi que des chauffeurs. La police, et plus particulièrement la police de roulage, après cette séance de travail, nous serons bien obligés de nous retrouver avec toute ces autorités que vous voyez ici, pour continuer la réflexion. C’est après cela que nous allons annoncer des mesures dont je viens de parler pour le bien de cette capitale et de la République Démocratique du Congo« , a précisé Aselo Okito au sortir de la séance de travail.

Après avoir expliqué les véritables causes des problèmes routiers, le Gouverneur de la ville de Kinshasa a proposé des solutions comme le train urbain pour régler des problèmes de mobilité dans la ville.

 » Nous connaissons des problèmes sérieux de la voirie dans cette ville. La voirie urbaine est complètement dégradée. Les routes sont défectueuses. Une route a une durée de vie de plus de 20 ans. Sans un entretien sérieux, une route ne peut pas tenir au-delà de 20 ans. Cette voirie urbaine qui date depuis l’époque coloniale. Nous avons accédé à l’indépendance en 1960. Il y avait 400.000 habitants à Kinshasa. Depuis, nos routes n’ont pas été adaptées ni modernisées pour accueillir une population de 15 millions. Alors qu’en 1960 il y avait une population de 400.000 habitants. Il nous faut des solutions idoines pour en finir avec les problèmes d’embouteillages et de mobilité dans cette ville. Nous avons proposé des solutions comme le train urbain pour régler des problèmes de mobilité dans la ville », a soutenu Gentiny Ngobila.

Il sied de noter qu’à cette rencontre ont pris part le Ministre de l’Intérieur et Sécurité, le Ministre des Transports et Voies de communication, celui des Infrastructures et Travaux publics ainsi que le Commissaire général de la Police nationale Congolaise et le patron de la Police de Kinshasa.

Jul A

Autres titres

Ass-Nat : La plénière a rejetté le projet de loi d’habilitation du gouvernement

deo

RDC : Le Premier Ministre a conféré avec les Ambassadeurs du Royaume-Uni et de la République de Corée

deo

Urgent: La cour d’appel condamne Vital Kamerhe à 13 ans de travaux forcés, Jammal à six ans

Patrice Kayembe

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus