congosynthese

RDC : l’habillement des kinoises devient de plus en plus indécent

Dans les rues de Kinshasa, il est difficile ces derniers temps de se promener sans être frappé par une certaine indélicatesse qui se dégage dans l’accoutrement des jeunes filles, accoutrement  qui devient de plus en plus léger. Un phénomène déjà décrié par le commun de mortel mais qui continue à prendre de l’ampleur. Jupes ou robes aux fentes exagérées, pantalons taille basse laissant ainsi voir tout le postérieur et même les dessous, t-shirt décolleté qui laisse les seins dehors etc. tel est le spectacle désolant qu’offre aujourd’hui l’univers de l’habillement à Kinshasa. Un univers caractérisé par l’indécence.

A l’époque c’était des prostituées qui s’habillaient de la sorte pour attirer les hommes. Elles portaient ces habits tard la nuit mais aussi dans les endroits bien appropriés. Mais aujourd’hui tout est confondu, presque toutes les filles s’habillent de la même manière.

Le plus insolite est que cet habillement n’a plus de frontière. Que ça soit dans les églises ou dans les milieux estudiantins, les filles s’habillent de plus en plus indécemment. Or ces milieux sont considérés comme des milieux éducatifs, mais il semble que les responsables des églises et des institutions de l’enseignement supérieur ont démissionné dans leur rôle d’éducateur.

Aujourd’hui cette nouvelle tendance de l’accoutrement, est l’une des causes des violences sexuelles faites à la femme en République démocratique du Congo. Car l’homme est attiré premièrement par le physique de la femme. Les filles congolaises doivent changer leur manière de s’habiller car cet accoutrement indécent est à la base de plusieurs maux ; violences, viol, agression etc.

C’est bien beau de copier certains styles d’habillement de l’occident, mais il ne faut pas non plus oublier que nous sommes premièrement des bantous. Alors qui dit bantou dit africain. Les africains ont une culture et un habillement propre à eux. Les africains se sont toujours  habillés décemment.

Dans la culture africaine, la pudeur et la décence sont les éléments qui caractérisent un véritable africain. Mais apparemment ces valeurs ne semblent plus habiter  les esprits des congolais. On a tendance à tout copier et à ignorer certaines de nos valeurs. Etre bien habillé aujourd’hui ne veut pas forcement dire porté des habits  » sexy « . On peut être bien habillé sans pour autant être sexy.

Etant donné que les parents, les églises et les établissements universitaires ont échoué dans leur rôle d’éducateur, l’Etat congolais doit maintenant prendre les choses en mains pour mettre un peu d’ordre dans ce secteur. Par exemple par la création d’une brigade de mœurs pour traquer toutes ces filles sans pudeur.

Ceci nous rappelle  l’époque du règne de feu Laurent Désiré Kabila lorsqu’il traquait toutes les filles qui s’habillaient d’une manière indécente. Si l’Etat congolais renoue  avec ce système, on ne parlera plus de l’indécence dans l’habillement des jeunes filles. A bon entendeur salut !


Autres titres

Cette femme prétend avoir les plus belles fesses du monde

Deo

Pourquoi certaines personnes restent en couple alors ça se passe mal ?

Deo

Top10 des joueuses de tennis les plus sexy en activité

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus