congosynthese

RDC : Les ex-rebelles sud soudanais de Riek Machar quittent définitivement le sol congolais

 

Les derniers éléments de l’ex rebelle Riek Machar sud soudanais qui étaient cantonnés dans le camp de la MONUSCO en territoire de Nyiragongo à une dizaine de kilomètres au nord de la ville de Goma à l’Est de la république démocratique du Congo viennent d’être rapatriés dans leur pays d’origine ce jeudi 4 octobre 2018.

Ces 12 ex rebelles  sur 620 sud soudais qui étaient encore présent sur le sol congolais depuis environ deux ans avaient fuis la guerre du soudan du sud qui opposait Rieck M. et Salvakiir.

Depuis leur arrivée à Muningi, ces soudanais avaient suscités l’hostilité, voir la psychose, auprès des habitants, traumatisés par le souvenir des camps de réfugiés hutus qui avait propagé l’onde de choc du génocide rwandais à l’Est de la république démocratique du Congo il y a une vingtaine d’années.

En 2017 le gouvernement congolais avec l’appui de la mission onusienne dans le pays ainsi que la conférence internationale sur la région de Grands lacs avait tablé sur le rapatriement de ces rebelles sud soudais dans leur pays d’origine.

« Notre gouvernement avait été accusé, disant que nous avons amené des rebelles ici pour en faire quelque chose. Il n’en était pas questions. C’était des gens qui étaient en conflit chez eux. Ils ont trouvé refuge chez nous. C’est le dernier groupe constitué de 12 personnes, et nous vous rassurons que ce camp de Muningi ou ils étaient est définitivement fermé » a dit  le colonel Alimasi César, représentant de la RDC au mécanisme conjoint de vérification de la CIRGL.

Ces ex soldats perdus de Riek Machar, l’ancien vice-président du soudan du sud, chef de guerre transférés dans leur pays ce jeudi de se disent satisfait de ce geste posé par le gouvernement congolais et la Monusco. selon eux, ils vont aller vivre en paix dans leur pays du fait que il y a déjà des négociations qui est en cours  sur la paix.

«  Nous avons passé la nuit  entrain de célébrer cette nouvelle, nous rentrons chez nous parce qu’il y a déjà des négociations sur la paix en cours et nous pensons que ça va bien finir » a déclaré John Aburbkak chef de la délégation ces ex rebelles.

Ces ex combattants bien entrainés et pour certains suspectés de crimes de masse ont quitté leur fournaise du soudan du sud sous les balles et les bombes. La guerre qu’ils menaient contre le président Salva Kiir , un ancien allié au temps de la guerre pour l’indépendance contre le nord-nord s’était brièvement apaisée après l’accord de paix signé entre les deux hommes en aout 2015 à Addis-Abeba. Moins d’un an plus tard, les tensions avaient de nouveau exposé sur fond d’assassinats ciblés et de rivalités politico-ethniques.

Justin KABUMBA


Autres titres

Le retour de F. Tshisekedi à Kinshasa reporté

Ben

Kinshasa: La Police Annonce L’arrestation De L’auteur De La Mort D’un Des Étudiants Tués À L’Unikin

Ben

Rendez-vous demain à l’aéroport de N’djili. Félix Tshisekedi-Kamerhe : retour en duo à Kinshasa confirmé !

Deo

Laisser un commentaire

* By using this form you agree with the storage and handling of your data by this website.

En continuant votre navigation sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d'utilisation, et notamment notre politique de gestion des cookies. J'accepte Lire Plus